Manger du coton au goût de houmous, c’est bientôt possible Manger du coton au goût de houmous, c’est bientôt possible

Planète

Manger du coton au goût de houmous, sera bientôt possible par Romane Hassoun

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 24 Octobre 2018

Rendu comestible par une équipe de chercheurs américains, le coton pourrait devenir un aliment phare du futur.

Avant toute chose, précisons que ce coton n’a pas l’allure d’un gros Chamallow, mais de graines de coton. Développée par Keerti Rathore, docteur et chercheur auprès de l’université du Texas, cette graine riche en protéines est restée longtemps impropre à la consommation humaine, à cause du "gossypol" qu’elle contient, une toxine dangereuse pour le foie et le cœur. Après plusieurs années de boulot, la scientifique a résolu le problème et vient d'obtenir l'autorisation du gouvernement américain pour lancer la production.

Un coton au houmous
Si on s’imagine déjà mordre dans une texture sans goût, Keerti Rathore assure le contraire : "Ca a le goût du houmous. Ce n’est pas déplaisant du tout". Un demi-kilo de fibres de coton équivaut à environ 1,5 kilo de graines. Grâce à ses calculs, le chercheur américain précise que les graines peuvent être réduites en poudre et ajoutées à différents plats grillées ou assaisonnées en guise de snacks. Spaghetti au coton, poulet au coton (on vous laisse imaginer).
Son enfance passée en Inde auprès d’un père médecin lui a fait prendre conscience des effets de la malnutrition sur les gens. Il espère que cette graine "magique" pourra nourrir des millions de personnes. "Un tel produit peut jouer un rôle primordial pour la durabilité. Les agriculteurs seraient capables de produire des fibres pour le textile, de la nourriture pour les animaux et pour les hommes, tout ceci à partir d’une même culture."

Et on l’espère aussi.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus