Make Friday Green Again : 80 marques s’opposent au Black Friday pour empêcher la surconsommation Make Friday Green Again : 80 marques s’opposent au Black Friday pour empêcher la surconsommation

Planète

Make Friday Green Again : 80 marques s’opposent au Black Friday pour empêcher la surconsommation par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 2 Novembre 2019

Le 29 novembre prochain aura lieu l’édition 2019 du Black Friday. Un évènement qui, s’il peut faire du bien à notre porte-monnaie, n’est pas vraiment l’ami de la planète tant il incite à la consommation. 80 marques françaises ont donc décidé de boycotter ce "vendredi noir".

Alors que le Black Friday n’aura lieu que le 29 novembre 2019, l’effervescence a déjà commencé sur internet et dans les magasins. Les enseignes cassent leurs prix, et les consommateur.trice.s sont à l’affût de la moindre offre alléchante. Une course effrénée à la consommation contre laquelle se bat un collectif de 80 marques françaises- parmi lesquelles Le Pantalon, émoi émoi, Jimmy Fairly, Nature et Découvertes et Tediber-, toutes soucieuses de protéger l’environnement. "Nous ne voulons pas participer à cette journée infernale de surconsommation imposée par le marché. Le vrai coût de cette journée est social et environnemental", expliquent-elles dans un communiqué, avant de préciser que le Black Friday participe grandement au dérèglement climatique.

C’est la marque de mode Faguo, connue pour ses engagements pour la planète, qui est à l’initiative de ce projet qui s’inscrit dans la lignée du Green Friday. Make Friday Green Again regroupe donc des enseignes de mode, de décoration et de lifestyle qui souhaitent profiter de cette journée pour inciter les 60% de Français.es qui possèdent des vêtements ou des objets qu’ils n’utilisent jamais à les réparer et à les recycler. But de l’opération : consommer moins, mais mieux. Et tenter d’éveiller les consciences. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires