Lundi vert : 500 personnalités appellent à ne manger ni viande ni poisson chaque lundi Lundi vert : 500 personnalités appellent à ne manger ni viande ni poisson chaque lundi

Planète

Lundi vert : 500 personnalités appellent à ne manger ni viande ni poisson chaque lundi par Sarah Ben Ali

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 3 Janvier 2019

Le 3 janvier 2019, 500 célébrités ont lancé une campagne de sensibilisation sur une alimentation moins carnée, en appelant à boycotter la consommation de la chair animale tous les lundis de 2019. Une proposition qui trouve écho auprès de plusieurs internautes qui ont accepté le défi.

Qui dit nouvelle année dit nouvelles résolutions. 500 personnalités publiques telles que Juliette Binoche et Isabelle Adjani ont appelé à des lundis végétariens en 2019, ce qui représentera 14% de la consommation totale de viande et de poisson. L’objectif est d’encourager les Français à revoir leur comportement alimentaire reposant sur une surconsommation de produits carnés. Un site a été créé à l’occasion du lancement de la campagne sur lequel les inscrits sont invités à remplir un questionnaire sur leur comportement alimentaire et de confirmer (ou infirmer) chaque lundi la poursuite de leur engagement. Notamment, les participants auront accès à une base de données leur permettant de trouver des alternatives aux plats carnés.

Cette initiative répond à un besoin urgent de remettre en question sa manière de se nourrir pour des raisons de santé publique, pour limiter son impact environnemental et pour certain, réduire la souffrance animale. Concernant l’aspect écologique, la production industrielle de la viande et du poisson a des conséquences désastreuses sur la planète qu’il s’agisse de l’émission de gaz à effet de serre ou de la mauvaise gestion des ressources de la planète. En effet, pour produire autant de produits carnés, il faut nourrir le bétail. Par ailleurs, on assiste à une exploitation intensive d’eau et de céréales au profit d’animaux d’élevage. A titre d’exemple, il faudra 15.000 litres d'eau pour faire 1kg de viande de bœuf et 800 litres d'eau pour 1 kg de blé. En réduisant sa consommation de viande de 14%, les partisans de la compagne souhaiteraient envoyer un signal fort aux industriels pour limiter leur production et faire l’économie des ressources de la planète, déjà limitées. Alors cap ou pas cap ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires