Le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets seront interdits en 2021 Le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets seront interdits en 2021

Planète

Le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets seront interdits en 2021 par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 29 Janvier 2020

Les associations de défense des animaux ont enfin été entendues. Ce mardi 28 janvier 2020, Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture et de l’Alimentation, a annoncé la fin de la castration à vif des porcelets et du broyage des poussins mâles.

Mieux vaut tard que jamais. Évoquées à plusieurs reprises par le gouvernement français en novembre 2019, la fin du broyage des poussins mâles et de la castration à vif des porcelets était depuis passée sous silence. Mais ce mardi 28 janvier 2020, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, a enfin remis le dossier sur la table. Mieux : il a annoncé que ces deux pratiques extrêmement controversées, et pourtant encore fréquemment utilisées dans l’élevage, allaient être interdites d’ici fin 2021 en France.

Le ministre a également annoncé la mise en place "à partir de l’année prochaine" d'un étiquetage "sur le bien-être animal" dans l’Hexagone, mais aussi en Allemagne et en Espagne. Pour les 50 millions de poussins broyés dans le pays chaque année, "l'objectif, c'est de forcer les entreprises, la recherche à faire cela fin 2021, trouver la technique qui marche à grande échelle", a déclaré celui qui doit désormais plancher sur un plan complet pour l’amélioration du bien-être animal. Le Centre national de référence pour le bien-être animal a également été saisi pour "définir les pratiques douloureuses et identifier les alternatives". Un rapport attendu de pied ferme par les défenseurs de la cause animale.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires