La Nouvelle-Calédonie interdit les sacs plastiques à usage unique La Nouvelle-Calédonie interdit les sacs plastiques à usage unique

Planète

La Nouvelle-Calédonie interdit les sacs plastiques à usage unique par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 4 Août 2019

C’est une nouvelle ère qui commence en Nouvelle-Calédonie. Depuis le 1er août 2019, les sacs en plastique sont totalement interdits sur l’île. D’autres produits à usage unique suivront très bientôt.

Depuis le 1er août 2019, les commerçants de Nouvelle-Calédonie n’ont plus le droit de distribuer des sacs plastiques. Dans les magasins, les grandes surfaces et les marchés, seuls les cabas composés de matières bio-sourcées à au moins 30% et ceux en plastique recyclable restent autorisés.

Il s’agit de la première étape de la loi anti-plastique votée en 2018. Nina Julié, élue locale à l’origine du texte, s’en est d’ailleurs félicité : "La Nouvelle-Calédonie peut s’enorgueillir de l’entrée en vigueur de sa loi anti-plastique car elle se montre à la hauteur d’un enjeu mondial et affirme sa volonté de protéger son environnement exceptionnel", a-t-elle déclaré. Ainsi, le 1er septembre 2019, gobelets, verres, tasses, assiettes, couverts, pailles et autres touillettes en plastique seront à leur tour banni.e.s de l’île. Les barquettes destinées à l’emballage alimentaire pour une vente ou une livraison immédiate seront elles interdites à partir du 1er mai 2020, et celles destinées au pré-emballage en rayon, le 1er mai 2022. De quoi venir progressivement à bout des 60 millions de sacs en plastique, des 40 millions de barquettes et des 5 tonnes de pailles utilisé.e.s chaque année en Nouvelle-Calédonie

Une initiative à saluer puisque tous les ans, 5 000 milliards de sacs plastique sont consommés à travers le monde, la plupart n’étant pas recyclés et terminant leur course dans les océans

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires