La glace de l’Antarctique n’a jamais fondu aussi rapidement La glace de l’Antarctique n’a jamais fondu aussi rapidement

Planète

La glace de l’Antarctique n’a jamais fondu aussi rapidement par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 19 Janvier 2019

La valse des mauvaises nouvelles continue pour Miss Terre. Et cette fois-ci, c’est l’état de santé de l’Antarctique qui inquiètent les climatologues. Selon une nouvelle étude, la fonte des glaces du territoire le plus froid du monde est six fois plus rapide qu’il y a quarante ans.

Le réchauffement de la planète n’épargne décidément aucun continent, pas même le plus froid du monde. Selon une nouvelle étude, publiée le 14 janvier 2019 dans la revue de l’Académie américaine des sciences, la fonte des glaces n’a jamais été aussi soudaine qu’aujourd’hui en Antarctique. Plus précis encore, elle est désormais six fois plus rapide qu’il y a quarante ans. Une seule explication à ce phénomène (et tout le monde la connaît) : le réchauffement climatique. Et plus particulièrement celui des océans, qui accélère le mouvement des glaciers, notamment dans des régions qui n’avaient jusqu’à présent jamais été touchées. Les icebergs s’y brisent et fondent, faisant ainsi monter le niveau de la mer. Une fonte qui a déjà provoqué une augmentation du niveau de la mer de 14 millimètres depuis les années 80. 

Ce phénomène très inquiétant a été détecté par des scientifiques après quarante années de recherches. Grâce à des photos aériennes prises par la NASA dans 18 régions différentes du Continent Blanc, les climatologues se sont rendus compte que la zone perdait en moyenne 40 milliards de tonnes de glace par an. Une quantité déjà importante, qui est pourtant passé à 252 milliards de tonnes entre 2009 et 2017. Alarmant. D’autant plus que, si rien n’est fait dans les prochaines années, la fonte de l’Antarctique pourrait entrainer une hausse du niveau des océans spectaculaire, avec des conséquences dramatiques pour les personnes vivant sur les côtes.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires