La Chine a réussi à faire pousser du coton sur la Lune La Chine a réussi à faire pousser du coton sur la Lune

Planète

La Chine a réussi à faire pousser du coton sur la Lune par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mercredi 16 Janvier 2019

La Chine ne cesse de nous impressionner. Après avoir diffusé des images de la face cachée de la Lune, l’Agence spatiale chinoise est parvenue à y faire germer des graines de coton. Une première.

On mangera peut-être bientôt des aliments cultivés sur la Lune. Impensable ? Pas selon l’Agence spatiale chinoise. D'après leurs derniers exploits astronomiques, on est en droit de rêver. Après avoir exploré la face cachée de la Lune avec succès, la sonde Chang’e-4 est parvenue à y faire germer des graines de coton. Les images diffusées ce mardi 15 janvier 2019 par l’Institut de recherche de l’Université de Chongqing sont formelles : du coton est bel et bien en train de pousser sur la Lune ! Un exploit dont se félicite le professeur Xie Gengxin, à l’origine de cette expérience : "C'est la première fois que les humains effectuent des expériences de croissance biologique sur la surface lunaire".

Et les scientifiques de cette université ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Dans le conteneur de 18 centimètres qu’ils ont envoyé sur la Lune se trouve aussi des graines de pomme de terrre, d’arabidopsis (une plante de la famille de la moutarde), de la levure et plus surprenant encore, des œufs de mouches. Pour le moment, les graines de coton sont les seules à avoir pris, mais l’équipe de chercheurs a bon espoir. Grâce aux œufs de mouches qui, une fois éclos pourraient produire du dioxyde de carbone qui favoriserait la croissance des plantes, elle voudrait recréer un véritable écosystème sur cet astre. Et si tout cela paraît encore fou, l’Agence spatiale chinoise elle, y croit dur comme fer. Elle a même d’ores et déjà prévu quatre autres missions lunaires avant la fin de l’année 2019.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires