Journée mondiale du climat : 5 chiffres pour comprendre l’ampleur des dégâts Journée mondiale du climat : 5 chiffres pour comprendre l’ampleur des dégâts

Planète

Journée mondiale du climat : 5 chiffres pour comprendre l’ampleur des dégâts par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Dimanche 8 Décembre 2019

C’est ce dimanche 8 décembre 2019 que se déroule partout dans le monde la Journée mondiale du climat. L’occasion de rappeler l’urgence de la situation et d’évoquer quelques chiffres qui font mal à la planète.

Alors qu’une centaine de dirigeant.e.s est toujours réunie à Madrid dans le cadre de la COP25 pour tenter de rapidement trouver des alternatives, les citoyen.ne.s aussi se mobilisent pour la planète. Ce dimanche 8 décembre 2019 marque la Journée mondiale du climat, mise en place par plusieurs ONG. Aussi appelée Journée mondiale contre le réchauffement climatique, elle sera accompagnée de nombreuses marches qui entendent dénoncer l’urgence de la situation, de plus en plus préoccupante.

#1 L’année 2019 a battu des records de chaleur

Entre 1900 et 2018, les températures ont augmenté de 1°C. Une hausse spectaculaire qui inquiète particulièrement le Giec (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat) qui recommande vivement de la maintenir à +1,5°C. Pourtant, selon les dernières estimations, 2019 a enregistré les mois les plus chauds depuis que l’on mesure les températures et ce, partout dans le monde. Le mois de juillet a même battu tous les records avec un climat supérieur de 0,95°C à la moyenne. En France, les 46,2°C ont par exemple été atteint à Verargues (Hérault) cet été. Une situation encore jamais observée dans l’Hexagone.

#2 Une hausse considérable des émissions de CO2

Le 28 novembre 2019, le I4CE (Institut for Climate economics) et le Ministère français de la transition écologique et solidaire ont dévoilé l’édition 2020 des Chiffres clés du climat et leurs conclusions font froid dans le dos. En 2017, les émissions de CO2, qui ont progressé de 64% entre 1990 et 2017, ont augmenté de 1,2% en douze mois seulement. L’empreinte carbone des Français.es est également en hausse : +20% entre 1995 et 2018.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Ma Planète Ma Pancarte (@maplanetemapancarte) on

#3 12 millions d’hectares de terres ont disparu

12 millions : c’est le nombre d’hectares de forêts, de parcs et de parcelles cultivables qui ont disparu de la surface du globe en 2019. C’est donc environ un pays grand comme le Nicaragua qui a été rayé de la carte cette année. La déforestation a également atteint des sommets : 9 762 km2 entre juillet 2018 et juillet 2019.

#4 Un million d’espèces en danger 

En moins de cent ans, le climat s’est considérablement modifié faisant de nombreuses victimes collatérales. Selon un rapport de l'IPBES, la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques, rendu public en mai 2019, un demi-million à un million d'espèces risquent l'extinction, dont beaucoup dans les prochaines décennies.

#5 La mer montre de 3,6 mm par an 

Selon le troisième rapport du Giec, qui porte sur les conséquences du réchauffement climatique sur les océans et la cryosphères, la hausse du niveau des mers s’est aggravée. À en croire les dernières enquêtes, l’augmentation était en moyenne de 1,4 mm chaque année entre 1901 et 1990, mais elle est passée à 3,6 mm par an sur la période 2006-2015.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Ma Planète Ma Pancarte (@maplanetemapancarte) on

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires