Grâce à la reforestation, les arbres absorbent davantage de CO2 Grâce à la reforestation, les arbres absorbent davantage de CO2

Planète

Grâce à la reforestation dans l'hemisphère nord, les arbres absorbent davantage de CO2

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Jeudi 11 Avril 2019

Selon une étude réalisée par le Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement publiée le 3 avril 2019, les arbres de l’hémisphère nord absorbent de plus en plus de CO2. Une très bonne nouvelle puisque le phénomène contribue à ralentir le réchauffement climatique.

L’opération reforestation entreprise dans les pays de l’hémisphère nord ces soixante dernières années commence à porter ses fruits. Selon les analyses de la biomasse des forêts concernés par la reforestation, les arbres absorbent une grande quantité de carbone ces trente dernières années. Le Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement ajoute que ce phénomène a permis de ralentir le réchauffement climatique : "Les écosystèmes terrestres de l’hémisphère hors ont joué le rôle d’un immense puits de carbone lors de ces dernières décennies", affirme les scientifiques.

Les taux de dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère enregistrés entre 1958 et 2016 sur le volcan Mauna Loa à Hawaï montrent que l’intensification de l’absorption du CO2 par la végétation de l’hémisphère nord a commencé dans les années 90, puis n’a cessé de s’intensifier depuis. Ce qui prouve encore une fois que les arbres et les plantes pourraient devenir nos principaux alliés pour lutter contre le réchauffement climatique.

En février 2019, une étude anglaise menée par le docteur Thomas Crowther démontrait qu'une restauration massive des espaces verts du monde entier pourrait enrayer jusqu’à une décennie d’émissions de CO2. En revanche, les résultats de l’hémisphère sud montrent le résultat inverse. Et pour cause, la destruction massive des forêts tropicales ne cesse de réduire les espaces de végétation.

O.M

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires