Étude : utiliser la fonction "snooze" du reveil est mauvais pour le cerveau Étude : utiliser la fonction "snooze" du reveil est mauvais pour le cerveau

Planète

Étude : utiliser la fonction "snooze" du réveil est mauvais pour le cerveau

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 19 Mars 2019

Une marque de matelas a envoyé un courrier à Apple pour demander que la prochaine mise à jour iOS ne comporte plus de bouton "snooze". Et des scientifiques ont confirmé les réels effets néfastes du fait de relancer son réveil...

Tout commence avec un courrier anecdotique et pourtant, derrière, on découvre des données scientifiques sérieuses quant à notre routine de réveil. Dans un courrier envoyé au siège social d'Apple au Royaume Uni le 15 mars dernier, James Sturrock, directeur exécutif de l'entreprise de vente en ligne de matelas Eve Sleep, déclare : "Nous alertons sur l’effet néfaste que le bouton snooze a sur des millions de Britanniques chaque matin, et nous profitons de la Journée mondiale du sommeil pour interpeller Apple". Selon lui, le fait de reculer son alarme nuirait à la santé des utilisateurs. Pourquoi épingler Apple ? Tout simplement parce qu’en 2018, l’iPhone était le smartphone de plus de 50 % des Britanniques. Même si on ne peut pas nier que la marque veut faire le buzz en s’adressant au géant et en l'exhortant à supprimer le bouton de répétition de son application Clock dans la prochaine mise à jour iOS, sa requête n’est pas dénuée de fondement scientifique...

Le réveil, une violence pour l’organisme

Afin d'étayer son courrier, la marque s’est en effet appuyée sur les travaux d’experts. Matt Janes, spécialiste en neurosciences reconnu pour ses recherches sur le stress, a ainsi déclaré que le fait de reculer son réveil "pouvait avoir un effet néfaste sur notre santé, en particulier, la santé mentale". En effet, "vous multipliez les attaques sur votre cerveau et votre corps à chaque fois que vous vous rendormez, en répétant l'impact sur votre système nerveux autonome à chaque fois que vous vous réveillez", a-t-il expliqué. En pratique, il serait meilleur de s’offrir 30 minutes de sommeil en plus et d’une traite, plutôt que de s’infliger plusieurs réveils. Pourquoi ? Parce que "chaque fois que vous vous réveillez, vous sécrétez une dose de cortisol - l'hormone du stress - ce qui vous force à vous réveiller." Le passage du sommeil à l'éveil est donc bien, pour l'organisme, une violence. L’hormone de cortisol l'aide à faire face au stress, en mobilisant l’énergie nécessaire pour nourrir les muscles, le cerveau mais aussi le cœur. Elle est libérée parce que le corps répond à la sonnerie du réveil comme si celle-ci était une attaque, une menace. "Sans vous tuer, cela vous mettra a minima de très mauvaise humeur", a-t-il déclaré. Pour l’heure, Apple a, semble-t-il, préféré "snoozer" sa réponse à plus tard…

 

 


 

 

 

 

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires