Etude : boire plus de deux verres de sodas par jour augmenterait le risque de décès prématurés Etude : boire plus de deux verres de sodas par jour augmenterait le risque de décès prématurés

Planète

Etude : boire plus de deux verres de sodas par jour augmenterait le risque de décès prématurés

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 5 Septembre 2019

Si vous doutiez toujours des effets néfastes des sodas, voilà encore une bonne raison de diminuer votre consommation de boissons sucrées. Une nouvelle étude avance que celles-ci seraient à l’origine de décès prématurés.

Vous voulez vivre plus longtemps ? Eh bien vous pouvez dès à présent commencer à diminuer ou carrément faire une croix sur tous les sodas. En effet une grande étude publiée le 3 septembre 2019 dans la revue JAMA Internal Medecine confirme les effets particulièrement néfastes des boissons sucrées sur notre santé. Pendant 19 ans, 450 000 hommes et femmes originaires de 10 pays d’Europe ont été suivis et analysés par une cinquantaine de chercheurs. A noter que les sujets étaient en parfaite santé avant leur participation (pas de cancer, de diabète, de maladies cardio-vasculaire et autres…). A la fin de l’étude les résultats se sont montrés plutôt parlants et ont ainsi déterminé que les personnes qui buvaient au moins 2 verres ou plus de sodas par jour avaient davantage de risques de mourir avant les personnes (16 ans plus tôt en moyenne) qui buvaient moins d’un verre par mois.
 
Et si vous pensiez mieux faire en optant pour des sodas "light" ne contenant pas ou peu de sucres, sachez que vous ne serez pas épargnés pour autant. Selon le rapport, les personnes qui consomment des boissons sucrées ont plus de chances de mourir à cause de troubles digestifs et celles qui ne jurent que par les boissons allégées en sucres sont plus exposées à des risques de mort suite à des problèmes cardiovasculaires. Les chercheurs ont aussi découvert que tous les rafraichissements gazeux et sucrés étaient aussi associés à des décès causés par la maladie de Parkinson.  

"Nos analyses concernant les boissons sucrées confirment qu’il est préférable de limiter leur consommation et de les remplacer par de boissons plus saines comme l’eau de préférence" a commenté Neil Murphy, scientifique au Centre international de recherche sur le cancer à Lyon et co-auteur de l’étude. Il a aussi rappelé que même lorsqu’elles ne sont pas responsables de décés, ces boissons sont  à l’origine de problèmes de santé particulièrement embêtants à terme comme l’obésité ou le diabète. 
Sharon Horesh Bergquist, professeure de médecine à l'Université Emory à Atlanta a expliqué à CNN les dommages que cela pouvait causer au niveau du système intestinal : "des expériences scientifiques suggèrent qu’un taux élevé de sucre dans le sang ainsi qu’une consommation élevée de sucre peuvent altérer la barrière intestinale et conduire à tube digestif qui "fuit", cela facilite l’accès au système immunitaire intestinal provoquant des inflammations ou des infections du microbiote".

Ce n’est d’ailleurs pas la première étude qui fait apparaître les dangers des sodas pour la santé, une autre datant de juillet 2019 indiquait par exemple que la consommation de boissons sucrées augmenterait de 18% le risque de cancer. Nous voilà prévenus.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires