Environnement : témoignez des changements climatiques que vous observez pour l'Affaire du Siècle Environnement : témoignez des changements climatiques que vous observez pour l'Affaire du Siècle

Planète

Environnement : témoignez des changements climatiques que vous observez pour l'Affaire du Siècle

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Jeudi 19 Décembre 2019

Un an après le lancement du mouvement "L’Affaire du Siècle", Greenpeace, Notre Affaire à tous, La Fondation Nicolas Hulot et Oxfam France, lancent un appel à témoignages. Les citoyens sont ainsi invités à témoigner des changements climatiques qu’ils observent. Le but ? Faire réagir l’Etat.

Il y a tout juste un an, le 18 décembre 2018, Greenpeace, La Fondation Nicolas Hulot pour la nature et pour l’Homme, Oxfam France et Notre Affaire à Tous, lançaient le mouvement "L’Affaire du Siècle". Avec ce dernier, ils annonçaient leur volonté d’attaquer l’Etat français en justice, condamnant son inactivité face à l’urgence climatique. Une initiative inédite, marquée par une pétition qui a réuni plus de 2 millions de signataires.
Si le ministre de la transition écologique et solidaire de l’époque, François de Rugy, plaidait non coupable en février 2019, les 4 organisations regrettent, dans un rapport partagé ce 18 décembre 2019, le manque de résultats probants. Elles condamnent notamment que les deux objectifs fixés pour la France ne puissent être atteints à temps dans les conditions actuelles. Le premier, liée à une réduction de 55% des émissions à effet de serre d’ici 2030 ne serait atteint qu’en 2059, soit avec 29 ans de retard. La neutralité carbone, prévue quant à elle pour 2050, ne serait atteinte qu’en 2093, soit avec 43 ans de retard. L’Affaire du Siècle, devient alors pour elles "Le Retard du Siècle".

Un retard inconcevable 
Les organisations jugent ce retard "inconcevable", alors que les signes du dérèglement climatique se multiplient. Elles évoquent notamment les canicules qui s’aggravent (record absolu de 46°C atteint dans l’Hérault en juin 2019), les récoltes endommagées ou perdues, la mortalité exceptionnelle de certaines forêts, les nappes phréatiques asséchées, l’érosion des côtes due à l’élévation du niveau des océans, la fonte des glaciers, mais aussi les inondations, les tempêtes et leurs conséquences sur les populations. 
Pour interpeller à nouveau le gouvernement en 2020, Greenpeace, La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et pour l’Homme, Oxfam France et Notre Affaire à Tous lancent donc un nouvel appel. Pas de pétition cette fois-ci pour les organisations mais une mobilisation importante sur les réseaux sociaux, grâce au hashtag #TémoinDuClimat, et sur le site de l’Affaire du Siècle. Grâce à ces médias, les internautes sont ainsi invités à partager les changements qu’ils observent en France. Le but final : dresser une cartographie de la situation environnementale française.

Comment aider ?
Vous êtes un.e citoyen.ne qui a pu être touché.e de manière différente et vous êtes invité.e à en témoigner. Qu’il s’agisse simplement d’une inquiétude particulière liée à votre rapport l’avenir, mais aussi si vous avez des soucis de santé liés à la pollution et/ou au réchauffement climatique. Si vous observez également un changement notable sur vos revenus, votre logement ou dans votre vie quotidienne, il est également possible de témoigner. Bien sûr, vous pouvez aussi faire part de vos observations notamment sur l’impact du dérèglement climatique sur la nature, notamment les plantes, les animaux et les paysages qui vous entourent.

Parmi les évènements climatiques anormaux que vous pouvez également citer, les organisations évoquent : les canicules extrêmes, la sécheresse exceptionnelle, les pluies diluviennes, les ouragans, cyclones ou encore tornades, les feux de forêt, mais aussi la grêle, la neige ou le gel dans des situations exceptionnelles.
Une augmentation des températures moyennes dans votre lieu de résidence et même ailleurs, ou  bien la fonte des glaciers sont également des raisons de s’inquiéter et de le partager en tant que #TémoinDuClimat. Enfin, vous pouvez également faire remarquer l’impact du réchauffement climatique sur la faune et la flore autour de vous si vous la constatez. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires