Environnement : selon des scientifiques, interdire la chasse aux trophées n’empêchera pas la disparition des espèces Environnement : selon des scientifiques, interdire la chasse aux trophées n’empêchera pas la disparition des espèces

Planète

Environnement : selon des scientifiques, interdire la chasse aux trophées n’empêchera pas la disparition des espèces par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 2 Septembre 2019

Dans une lettre ouverte publiée le 30 août 2019, 133 scientifiques et défenseurs de l’environnement ont exprimé leur soutien à la chasse aux trophées. Ils estiment que son interdiction n’enrayera pas le déclin des espèces. Leur point de vue est, bien entendu, déjà contesté.

C’est une analyse surprenante qu’ont livré 133 scientifiques et défenseur.e.s de l’environnement dans une lettre ouverte publiée le 30 août 2019 dans la revue spécialisée Sciences. Ils/elles affirment que l’interdiction de la chasse aux trophées, discutée dans de nombreux pays, n’empêchera pas le déclin des espèces en danger, bien au contraire. Elle pourrait même avoir un impact négatif sur la biodiversité. "Une chasse au trophée mal gérée a un impact négatif sur certaines populations individuelles, mais une chasse au trophée bien gérée a également un impact positif sur d'autres populations", expliquent les auteur.e.s qui vont jusqu’à dire qu’une telle pratique pourrait, à terme, réduire les menaces qui pèsent sur certains animaux en danger.

Autre argument avancé : les sommes colossales qu'engendrent ces chasses aux trophées. Elles peuvent en effet rapporter gros puisqu’une seule partie de chasse peut rapidement atteindre les 100 000$. Des fonds qui, à en croire les chercheur.se.s, permettent de mettre en place des politiques de conservation et de préserver plusieurs écosystèmes. En 2016, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) avait d’ailleurs déclaré que la pratique pouvait être bénéfique pour les populations et la faune sauvage.

Un point de vue contestable et déjà largement décrié par une large majorité des associations de défense des animaux. Le président de l’association Campaign to Ban Trophy Hunting, Monsieur Gonzalez, a d’ailleurs publiquement pris la parole pour dénoncer cette tribune. "La chasse aux trophées est une pratique barbare héritée de l’époque coloniale. Elle n’a rien à faire dans une société civilisée", a-t-il déclaré.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires