Environnement : que faire en cas de découverte de résidus de pétrole sur les plages ? Environnement : que faire en cas de découverte de résidus de pétrole sur les plages ?

Planète

Environnement : que faire en cas de découverte de résidus de pétrole sur les plages ? par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 26 Mars 2019

Depuis le naufrage du Grande America à 330 km des côtes françaises le 12 mars 2019, les autorités et les associations de défense de l'environnement sont en alerte. Et il y a de quoi : le navire transportait plus de 2 200 tonnes de pétrole, dont on retrouvera très prochainement des résidus sur nos plages. Voici la marche à suivre si vous en êtes témoins.

Le 12 mars 2019, le Grande America, navire italien qui transportait des véhicules et plus de 2 200 tonnes de fioul lourd, s’est échoué dans le Golfe de Gascogne, à 330 km des côtes rochelaises. Depuis, les autorités sont sur le pied de guerre et ont demandé aux habitant.e.s de se montrer vigilant.e.s.

Le plan Polmar, un plan d’intervention déclenché en cas de pollution maritime, a finalement bien fonctionné, permettant d'éviter de justesse le risque de marée noire. Mais il est probable que des résidus souillent les plages françaises dans les prochains jours. L'échéance est fixée entre le 28 et le 31 mars 2019. Alors, que faire si vous découvrez des oiseaux mazoutés ou des boulettes d’hydrocarbure sur les côtes ? Premièrement, ne vous mettez surtout pas en danger en ramassant à mains nues ces résidus. Ils sont extrêmement toxiques et peuvent même s’avérer cancérigènes.

Selon les associations de défense de l’environnement, la marche à suivre est la même partout. Si vous repérez des objets pollués sur la plage, éloignez-vous rapidement de la zone sans pour autant la piétiner. Cela permettra aux produits toxiques de ne pas s’enfouir dans le sable. Contactez ensuite la mairie de la commune concernée. Si vous observez un bateau souillé, sortez immédiatement de l’eau et, à nouveau, contactez la mairie. Plus grave, si vous trouvez un oiseau mazouté, ne le touchez surtout pas, même s’il est encore en vie. Contactez immédiatement la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) au 05 46 82 12 44. Les équipes de l’association vous redirigeront vers le centre le plus proche, où ils seront démazoutés, à la main ou à l’aide d’une machine spéciale. N’oubliez pas de préciser si l’oiseau est mort ou encore en vie afin que les bénévoles agissent en conséquence. Enfin, si vous découvrez un mammifère marin échoué, ne le touchez pas et contactez l’observatoire Pelagis de La Rochelle (05 46 44 99 10), qui s’occupe de recenser les populations de mammifères marins en France.

Attention, les risques sanitaires sont fréquents dans ce genre de campagne de protection de l’environnement. Ne vous lancez donc pas dans des opérations de nettoyage seul.e. Les autorités encouragent les actions de groupe car elles sont plus sécurisées. Si vous en êtes à l’origine, soyez attentif.ve.s à ce que tout le monde soit correctement équipé : gants, lunettes de protection, bottes, masques… Ne lésinez pas sur les moyens.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires