Environnement : plus de 40% des espèces arbres sont menacées d’extinction en Europe Environnement : plus de 40% des espèces arbres sont menacées d’extinction en Europe

Planète

Environnement : plus de 40% des espèces d'arbres sont menacées d’extinction en Europe par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Samedi 28 Septembre 2019

Pour la première fois, une liste rouge des espèces menacées a été dressée pour les arbres. Sans surprise, les nouvelles ne sont pas bonnes. À en croire les experts, 42% des espèces d’arbres présentes sur le territoire européen sont menacées d’extinction.

Il n’y a pas que chez les animaux que les choses vont mal, chez les arbres aussi le torchon brûle. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) vient en effet d’établir la toute première liste rouge des espèces d’arbres menacées en Europe. Et selon les 150 expert.e.s de la commission, 42% de celles présentes sur le territoire européen sont en danger d’extinction. Plus inquiétant encore, la survie de 58 % des arbres endémiques du continent- ceux qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde-, est incertaine et 15% des espèces sont même en danger critique. Sont considérées comme menacées d’extinction, les familles dont 50 à 70% des représentants diminuent fortement et on parle de danger critique quand la menace grimpe entre 80% et 90%. En première ligne : les sorbiers et les marronniers d’Inde.

L’introduction d’espèces envahissantes, c’est-à-dire de plantes ou d'animaux étrangers amené.e.s par l’Homme dans une région, est la principale cause de cette extinction. Sur son site, le ministère de l’Écologie précise qu’elles menacent "les écosystèmes, les habitats naturels ou les espèces indigènes, avec des conséquences écologiques, économiques et sanitaires négatives". L’exploitation non durable des forêts et le développement urbain massif jouent aussi un rôle majeur. 

Les scientifiques de l’UICN appellent donc l’Union européenne à veiller à la survie de ce "patrimoine biologique". "Les arbres sont essentiels à la vie sur terre et les arbres européens dans toute leur diversité sont une source de nourriture et d’abri pour d’innombrables espèces animales telles que les oiseaux et les écureuils, et jouent un rôle économique clé", explique notamment Craig Hilton-Taylor, en charge de l’unité à l’origine de cette liste rouge pour le moment centrée sur l’Europe. L’Union précise toutefois qu’elle souhaite établir une liste mondiale des espèces d’arbres menacées avant la fin de l’année 2020. Elles seront ainsi plus de 60 000 à être passées au peigne fin. Et leur examen devrait (encore) révéler de mauvaises nouvelles. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires