Environnement : les collectifs écologistes appellent à une "grève mondiale" d’une semaine pour défendre la planète Environnement : les collectifs écologistes appellent à une "grève mondiale" d’une semaine pour défendre la planète

Planète

Environnement : les collectifs écologistes appellent à une "grève mondiale" d’une semaine pour défendre la planète

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 23 Septembre 2019

A la veille du Sommet pour le climat qui aura lieu à New York le 23 septembre, les organisations et associations écologistes appellent à une "grève mondiale inédite" pendant une semaine pour défendre la planète et interpeller les dirigeants internationaux.

Aux quatre coins du globe, les collectifs qui militent en faveur de l’environnement ont appelé à une grève générale en faveur de la planète. Un mouvement d’une ampleur inédite qui débute le vendredi 20 septembre et qui devrait s’étendre jusqu’au 27 septembre prochain à l’occasion de la semaine internationale pour le climat. Youth For Climate prévient même qu’il s’agit du "troisième et dernier avertissement".

Des mobilisations sont ainsi prévues à Paris, New York ou encore Sydney ou Sao Paulo afin de mettre la pression aux dirigeants internationaux qui se réuniront le 23 septembre 2019 à l’ONU pour un "Sommet Action Climat". Samedi 21 septembre, 500 jeunes représentants du monde entier à l’instar de Greta Thunberg  sont déjà attendus pour se faire entendre lors d’un 1er sommet de la jeunesse pour le climat. En parallèle des marches, de nouvelles grèves scolaires ainsi que plusieurs initiatives diverses et variées comme des ateliers ou des conférences sont organisées pour permettre à la population d’apporter son soutien et de comprendre les enjeux. Au total ce sont près de 5000 événements qui sont attendus à travers le monde dans les grandes métropoles mais aussi dans les petites villes et villages. A New-York, un million d’élèves de 1800 écoles ont même été autorisés à faire l’école buissonnière pour participer aux manifestations. A Paris, le samedi 21 septembre une marche est prévue à 14h30 et débutera à Saint Michel pour finir au parc de Bercy.

Clémence Dubois, responsable de l’association 350.org a déclaré à France 24 que : "ce mouvement mondial est unique car il n’est plus seulement porté par les étudiants, comme cela était le cas le 15 mars dernier". Elle assure qu’il s’agit désormais "d’une alliance d’acteurs très différents de la société qui œuvrent dans un même sens. Jeunes, vieux, travailleurs, chômeurs, chacun se sent concerné"
Des entreprises ont elles aussi décidé de s’engager et de protester à l’occasion de cette semaine d’actions. Ainsi des marque comme Levi’s, Ben & Jerry’s, Patagonia ou Pepsico ont décidé de fermer leurs sièges et magasins en plus de réduire la production de leurs usines les jours de grève. 
France 24 indique que les organisateurs du Global Climate Strike indiquent être conscients que "la grève pour le climat ne résoudra pas à elle seule la crise climatique" mais pour eux c’est surtout une occasion de montrer que la population "n’est plus disposée à accepter le statu quo"
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires