Environnement : en Australie, on sauve les koalas grâce à des matières fécales Environnement : en Australie, on sauve les koalas grâce à des matières fécales

Planète

Environnement : en Australie, on sauve les koalas grâce à des matières fécales

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 21 Août 2019

Face à la disparition progressive des koalas en Australie, des scientifiques auraient trouvé un moyen de les aider à survivre, en leur faisant ingérer des matières fécales. On vous explique.

On savait que l’on pouvait soigner les humains grâce aux matières fécales, mais on ne savait pas que ça marchait aussi sur les koalas. Et pourtant. Face à la disparition progressive des koalas à l’état naturel dans l’Etat de Victoria, en Australie, des scientifiques auraient trouvé un moyen de les sauver, grâce aux bactéries issues des selles. L’idée ? Alors que la région fait face à un taux de mortalité de 70% de ses koalas, notamment à cause d’une extrême natalité des petits marsupiaux qui a entraîné la disparition des eucalyptus puis une famine spectaculaire, les scientifiques ont cherché un moyen de leur faciliter la vie. Comprenez un moyen de diversifier leur alimentation pour garantir leur survie. Ces recherches ont été publiées mardi 20 août dans le journal Animal Microbiome.


 

Alors comment ça marche ?
Pour donner envie aux koalas de manger de nouvelles espèces d’eucalyptus, les scientifiques leur ont donc fait ingérer des capsules dans lesquelles étaient contenues des matières fécales. Ces dernières ont pour but de modifier leur flore microbienne. Grâce à cette altération, les koalas seraient ainsi plus facilement attirés par d’autres espèces d’eucalyptus et pourraient ainsi se nourrir et survivre. La chercheuse qui a mené l’étude, Michaela Byton, s’est réjouie de l’efficacité d’un tel procédé. "Cette étude prouve que le concept de capsules de matières fécales permet d'introduire avec succès de nouveaux microbes dans les intestins des koalas", a-t-elle souligné. Et si ça marche sur les koalas, peut-être bien que l’on pourrait aider d’autres espèces en voie de disparition à se nourrir autrement. Chouette alors !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires