Environnement : des chercheurs trouvent la solution pour préserver les îles du réchauffement climatique Environnement : des chercheurs trouvent la solution pour préserver les îles du réchauffement climatique

Planète

Environnement : des chercheurs trouvent la solution pour préserver les îles du réchauffement climatique par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 28 Avril 2019

Tremblements de terre, tempêtes, tsunamis… les catastrophes naturelles dues au réchauffement climatique n’épargnent pas les îles, certaines étant même en grand danger de disparition. Un problème sur lequel des chercheurs du MIT se sont penchés, jusqu’à peut-être trouver la solution miracle. Explications.

Le 23 avril 2019, le représentant de l’État d’Hawaï a annoncé que la rapide montée des eaux, conséquence directe du réchauffement climatique, pourrait engloutir la plage de Waikiki d’ici 15 à 20 ans. Un bilan catastrophique qui concerne malheureusement bon nombre d’îles aujourd’hui, notamment celles de l’archipel des Maldives. C’est d’ailleurs sur ce cas que se sont penchés des chercheurs du célèbre MIT, l’Institut de technologie du Massachusetts (Etats-Unis). Bonne nouvelle : à force de travail, ils ont peut-être trouvé la solution qui limitera les dégâts. 

Comme le rapporte Business Insider, un groupe de scientifiques du Self-Assembly Lab du MIT étudie depuis plusieurs mois la possibilité d’exploiter les forts courants causés par les tremblements de terre, tsunamis et autres glissements de terrain pour lutter contre la montée des eaux. Grâce à ce phénomène naturel, ils aimeraient pouvoir créer des bancs de sable naturels qui, à terme, pourraient à leur tour devenir des îles grâce à l'implantation de végétation à leurs surfaces. Première étape : la mise en place de rampes sous-marines "peu onéreuses, faciles à déployer et adaptables à tous les climats" qui, lorsqu’elles sont submergées par une vague, retiennent les particules de sable. Selon les chercheurs, ce processus permettrait aux sédiments de s’accumuler et de former une barre de sable au-dessus de la surface de l’océan. "J'ai toujours pensé que nous pourrions peut-être nous servir de ces catastrophes naturelles- tremblements de terre, tsunamis, tempêtes, coulées de boue, glissements de terrain, incendies- pour construire plutôt que détruire", a déclaré Skylar Tibbits, chef de cette équipe de scientifiques. Un système d’ "île pop-up" qui n’a rien à voir avec les îles artificielles déjà existantes. "Nous sommes plus intéressés par la façon dont les choses se construisent d’elles-mêmes", a expliqué Skylar Tibbits. 

A terme, cette technologie pourrait servir à reconstruire les îles dévastées par les catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes, et même à créer une barrière naturelle capable de stopper la montée des eaux. Utopiste ? Pas tant que ça, puisque l’invention est soutenue par l'Invena, une organisation basée aux Maldives qui cherche des solutions technologiques aux problèmes des communautés insulaires. En février 2019, les deux organisations ont donc lancé leur toute première expérimentation sur l’archipel et attendent désormais de voir les résultats. "Ce sera un projet à très long terme. Mais si on parvient à atteindre notre objectif, ça sera quelque chose d'assez puissant", a rappelé le scientifique du MIT. Reste tout de même à savoir si les îlots réussiront à se former correctement, sans intervention humaine. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires