Planète

Pollution plastique : le classement des entreprises les plus polluantes par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 18 Octobre 2018

En début de semaine, le mouvement Break Free From Plastic a publié un rapport établissant le classement des entreprises qu'il juge les plus responsables de la pollution plastique au niveau mondial. Sans surprise, les marques du secteur agroalimentaire telles que Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé arrivent en tête.

Depuis le début de l'année, des associations et ONG, établies dans 42 pays à travers le monde, ont réuni plus de 10 000 volontaires pour une vaste opération de nettoyage, collectant ainsi 187 851 déchets plastiques. Après une vaste opération d'identification des marques, Break Free From Plastic a dévoilé un rapport établissant le classement des entreprises qui polluent le plus par les plastiques. Dans le top 10 des marques les plus polluantes au monde, le secteur de l'agroalimentaire se retrouve largement pointé du doigt : Coca-Cola arrive à la première place, suivi de Pepsi Co et Nestlé. À elles seules, ces trois marques représentent près de 45 % de la totalité des déchets retrouvés. 

Dans ce classement des marques qui polluent le plus sur les six continents, on retrouve à la quatrième place la multinationale alimentaire française Danone, suivi de Mars Incorporated (10ème place), McDonald's (12ème place) et Starbucks (18ème place). Une porte-parole de PepsiCo a indiqué au Figaro que "le groupe s'était engagé à rendre 100% des emballages recyclables, compostables ou biodégradables d'ici 2025", ajoutant que "l'entreprise n'avait pas encore toutes les réponses, mais allait poursuivre ses recherches avec les experts du secteur afin d'étudier les dernières solutions concrètes et scientifiques disponibles". Le groupe Coca-Cola, quant à lui, a pour objectif de fabriquer du plastique recyclable, sur le modèle des cannettes et bouteilles en plastique de la marque en France qui sont 100% recyclables. Par ailleurs, une porte-parole de Coca-Cola a affirmé "discuter avec Greenpeace dans plusieurs pays dans lesquels le groupe est implanté" au Figaro. À travers cette étude, plusieurs organisations préconisent un retour à des emballages réutilisables pour limiter au maximum le jetable, ce qui représenterait alors un changement considérable en termes de relocalisation de la production de ces grands groupes. Sur ce point, Coca-Cola a par ailleurs indiqué au Figaro "développer la consigne dans les pays où les conditions sont réunies, tels que le Canal, l'Estonie, l'Allemagne et en Scandinavie". Depuis les années 1950, plus de 80% du plastique produit n'a ni été recyclé, ni détruit, et a ainsi terminé dans la nature et dans les océans. Si les entreprises, acculées, commencent à chercher des solutions pour limiter la production de plastique, chacun doit aussi personnellement prendre ses responsabilités et au minimum, arrêter de jeter ses ordures dans la nature. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus