Ecologie : une résidence étudiante toulousaine entièrement meublée grâce à la récup Ecologie : une résidence étudiante toulousaine entièrement meublée grâce à la récup

Planète

Ecologie : une résidence étudiante meublée grâce au recyclage par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mercredi 27 Mars 2019

C'est l'initiative écologique du moment. Une résidence étudiante entièrement équipée de meubles de seconde vie et composée à 100% de matériaux recyclables ouvrira bientôt ses portes à Toulouse. Et les loyers n’y seront pas plus chers qu'ailleurs !

Toulouse pourra bientôt se vanter d’avoir bousculer les codes de la résidence étudiante. En septembre 2019, des logements entièrement équipés de meubles de récup ouvriront leurs portes aux étudiants les plus soucieux de protéger la planète. Recyclés, réemployés ou reconditionnés, le mobilier aura donc une seconde vie grâce à cette initiative écolo. La résidence, appelée l’Annexe, accueillera 153 logements étudiants dans lesquels les lits seront fait de bois reconsidéré, et où les chaises et la table seront du réemploi. Les salles communes ainsi que la loge du concierge seront équipées selon les mêmes critères.

Pour mettre sur pied ce beau projet, le bailleur social, Les Chalets, a demandé de l’aide à l’association toulousaine Merci René, qui se décrit elle-même comme un "facilitateur d’environnements durables", ainsi qu’au pôle Emmaüs de la région. Selon Olivier Hue, designer de l’association Merci René, il y aura trois types de mobilier dans la résidence "le réemploi, le recyclage et enfin du neuf fabriqué à partir de matériaux recyclés". De quoi vivre dans un environnement qui ressemble aux engagements écologiques d’une grande partie des étudiants français. Pour autant, les prix ne flamberont pas : comptez 360 euros par mois pour un T1, et 600 euros pour un T3. Un projet social et écologique qu’on aimerait volontiers voir fleurir partout ailleurs en France.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires