"Dry january" : voici les bienfaits de 31 jours sans alcool "Dry january" : voici les bienfaits de 31 jours sans alcool

Planète

"Dry january" : voici les bienfaits de 31 jours sans alcool par Sarah Ben Ali

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 2 Janvier 2019

"Le janvier sec" est devenu un rituel en Grande Bretagne. Après avoir réitéré l’expérience lors des années précédentes, on a enfin les résultats des études menées sur les adeptes de la pratique et c’est tout bénef…

Pour modérer ses dépendances et mauvaises habitudes, la légende raconte qu’on est presque sorti de l’auberge au bout de 30 jours d’abstinence, pour le tabac comme pour l’alcool. C’est l’idée du Janvier sec, alias "Dry January", un concept qui nous vient de Grande Bretagne et qui consiste à ne pas boire une seule goutte d’alcool pendant les 31 jours de janvier. Cette initiative, soutenue par les autorités britanniques s’avère efficace. Une étude récente de l’université de Sussex affirme que l’arrêt d’alcool pendant un mois permet une perte de poids, une meilleure qualité de sommeil, une amélioration de la qualité de la peau et fait du bien à notre compte en banque.

Ces bienfaits sont ressentis tout le long de l’année et perdurent même après la reprise de boissons alcoolisées. En effet, l’arrêt d’alcool durant cette période permet de diminuer les quantités consommées par la suite. D’après cette étude, les personnes ayant pratiqué le Dry January en 2018 ont déclaré au mois d’août, avoir moins bu après la fin de l’expérience. Le nombre de jours où ils buvaient est passé de 4,3 à 3,3 par semaine. La fréquence des alcoolisations excessives est passé de 3,4 à 2,1 par mois en moyenne. Cette cure permet de faire le point sur sa relation à l’alcool et de reprendre le contrôle. 31 jours sans gueule de bois, sans bouche pâteuse et sans déshydratation, ça se tente. Seriez-vous prêts à relever le pari ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.