Des îles paradisiaques interdisent la crème solaire pour protéger le corail Des îles paradisiaques interdisent la crème solaire pour protéger le corail

Planète

Des îles paradisiaques interdisent la crème solaire pour protéger le corail par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Samedi 3 Novembre 2018

L’archipel des Palaos, situé dans le Pacifique Ouest, vient de prendre une décision radicale. A partir du 1er janvier 2020, les crèmes solaires "toxiques pour les récifs" y seront totalement interdits. Le but : protéger les coraux.

Auparavant confidentielle, l’archipel des Palaos, situé à mi-chemin entre l’Australie et le Japon, est devenu en quelques années seulement une destination touristique très appréciée des plongeurs. Problème : le gouvernement craint que cet engouement soudain n’ait de graves conséquences sur l’environnement. Et pour cause, les produits chimiques, contenus dans les crèmes solaires que les touristes utilisent, détériorent les récifs coralliens, même lorsque les doses sont infimes. Les autorités du pays ont donc voté une loi qui interdira l’utilisation de certaines crèmes solaires. A compter du 1er janvier 2020, toute personne important ou revendant de tels produits sera passible d’une amende de 1000 dollars, et les touristes se verront confisquer leurs tubes de crème à leur arrivée. Des mesures radicales qui semblent aujourd’hui inévitables pour protéger la biodiversité marine. Et qui ont déjà été prises en mai dernier par l’État américain d’Hawaï. 

De leur côté, les Palaos n’en sont pas à leur premier coup d’essai en matière de protection de l’environnement. En 2009, le gouvernement avait mis en place le premier sanctuaire pour requins au monde, ce qui a permis d’interdire leur pêche dans toute la zone économique exclusive (ZEE) de la République, soit quelques 630 000 kilomètres carrés. Un modèle qu’il serait bon d’importer sur le continent européen.

Et si vous aussi, vous souhaitez préserver les récifs coralliens, jetez donc un œil à notre sélection de crèmes solaires respectueuses des océans

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus