Des chercheurs suédois ont découvert un tout nouvel organe sous la peau qui serait sensible à la douleur Des chercheurs suédois ont découvert un tout nouvel organe sous la peau qui serait sensible à la douleur

Planète

Des chercheurs suédois ont découvert un nouvel organe responsable du déclenchement de la douleur

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mardi 10 Septembre 2019

Des chercheurs suédois affirment qu’ils auraient découvert un nouvel organe chez la souris qui pourrait aussi être présent chez l’Homme. Celui-ci jouerait notamment un rôle dans le déclenchement de la douleur.

Si on pouvait penser que la science avait déjà fait état de tous les organes qui composent le corps humain, cette nouvelle découverte de chercheurs du Karolinska Institutet en Suède pourrait bien remettre en cause cette affirmation. En menant des travaux de recherche sur des souris, les scientifiques auraient découvert un nouvel organe qui pourrait être aussi présent dans le corps humain. Patrick Ernfors l’un des auteurs de l’étude assure en effet que :"tous les organes sensoriels découverts précédemment chez la souris se sont avérés être présents aussi chez l'Homme."
Ce nouvel organe ne ressemblerait en rien à ceux que nous possédons déjà car il ne se composerait pas d’un seul tenant mais prendrait plutôt la forme "d’un réseau de cellules sous la peau". Patrick Ernfors le décrit même comme ressemblant à une pieuvre : "les cellules qui composent cet organe ressemblent un peu à une pieuvre avec des longues tentacules qui s'étendent dans les nerfs aux alentours".

Ces nouvelles cellules seraient également attachées aux nerfs et joueraient donc un rôle dans le mécanisme du déclanchement de la douleur. C’est ce qu’ont pu observer les chercheurs en effectuant leurs tests sur les souris. Comme expliqué par Sciences et Avenir, celles-ci réagissaient plus vivement (en recroquevillant leurs pattes et en léchant leur peau), comme si elles ressentaient de la douleur lorsque les fameuses cellules étaient activées par les scientifiques. D’après la revue Live Science cela aurait permis de déterminer que le nouvel organe jouait surtout un rôle déterminant pour les douleurs dites "mécaniques"

Selon Sciences et Avenir, cette découverte pourrait notamment aider à expliquer et comprendre certaines maladies du système nerveux souvent associées à des douleurs chroniques, des sensations de picotements, d’engourdissement ou des troubles du toucher. Pour cela il reste néanmoins encore à s’assurer que l’humain possède bel et bien cet organe inconnu. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires