COP25 : Emma Watson, Leonardo DiCaprio et Sting s’engagent contre le réchauffement climatique COP25 : Emma Watson, Leonardo DiCaprio et Sting s’engagent contre le réchauffement climatique

Planète

COP25 : Emma Watson, Leonardo DiCaprio et Sting s’engagent contre le réchauffement climatique par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 2 Décembre 2019

Alors que s’ouvre la COP25 à Madrid ce lundi 2 décembre 2019, une coalition de personnalités, américaines pour la plupart, appelle à lutter activement contre le réchauffement climatique. Et s’engage contre Donald Trump, climatosceptique de la première heure.

C’est ce lundi 2 décembre 2019 que s’ouvre à Madrid la COP25, la conférence de l’ONU sur le climat. Au programme des deux semaines à venir, des débats, des conférences et, on l’espère, des prises de décision. Un seul mot d’ordre : #TimeforAction. Le tout dans une ambiance particulièrement tendue puisque Donald Trump, climatosceptique convaincu, a promis de retirer les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat en 2020.

C’est en partie pour lutter contre cette décision que l’ex-patron de la diplomatie américaine, John Kerry, a lancé l’initiative World War Zero. Une coalition de personnalités engagées- des politiques, des stars du cinéma et quelques chanteur.se.s-, qui entend lutter contre le dérèglement climatique. Emma Watson, Leonardo DiCaprio, Sting, Jaden Smith, Shay Mitchell, ou encore Arnold Schwarzenegger ont rejoint le mouvement. Leur but : "pousser le monde à répondre à la crise climatique de la même manière que nous nous étions mobilisés pour gagner la Seconde Guerre mondiale". Selon l’ex-secrétaire d’État de Barack Obama à l’origine de cette initiative, "aucun pays ne fait le travail" pour contrer la crise climatique alors que "nous devrions pourtant gérer la chose comme une guerre". Il appelle donc les citoyen.ne.s américain.e.s à s’engager. 500 000 euros ont déjà été débloqués et l'alliance sillonnera les États-Unis dans les prochains mois pour tenter de sensibiliser la population, pour le moment peu concernée.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires