"Chasse à la glu" : la Ligue de protection des oiseaux porte plainte "Chasse à la glu" : la Ligue de protection des oiseaux porte plainte

Planète

"Chasse à la glu" : la Ligue de protection des oiseaux porte plainte par Zoé Puyremond

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Vendredi 4 Janvier 2019

La Ligue de protection des oiseaux a porté plainte, jeudi 3 janvier 2019, contre la France devant la Commission d’Etat, insatisfaite de la décision rendue pour la "chasse à la glu".

La Ligue de protection des oiseaux a déposé une plainte suite au rejet, par le Conseil d’Etat, d’interdire la "chasse à la glu". Le 28 décembre 2018, il avait justifié sa décision par les quotas fixés chaque saison, qui avait été abaissés pour l’année 2018-2019.

Cette pratique "traditionnelle" consiste à enduire de glu des branches cachées, ensuite dans des buissons ou des arbustes. Elle permet de chasser des grives ou merles. "Les oiseaux se débattent, et plus ils se débattent plus ils s’encollent le plumage" explique le directeur général de la LPO, Yves Verilhac, à l’AFP. Cette manière de chasser, jugée extrêmement cruelle pour les oiseaux, est toujours autorisée dans 5 départements : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires