Cerises, fraises, céleris… ces fruits et légumes qui contiennent le plus de pesticides Cerises, fraises, céleris… ces fruits et légumes qui contiennent le plus de pesticides

Planète

Cerises, fraises, céleris… Voici les fruits et légumes qui contiennent le plus de pesticides

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 7 Juin 2019

Mercredi 5 juin 2019, l’ONG Générations futures a publié un nouveau rapport concernant l’utilisation des pesticides dans l’agriculture. Retour sur les chiffres clés de cette étude.

En France, 71,9% des fruits et 43,3% des légumes contiennent des résidus de pesticides. Ces chiffres, qui peuvent sembler alarmant, ont été dévoilés par une enquête de l’ONG Générations Futures le mercredi 5 juin 2019. Pour arriver à ces conclusions, l’ONG s’est basée sur des statistiques de la direction générale française de la répression des fraudes sur les années 2012 et 2017.

Quels sont les fruits qui contiennent le plus de pesticides ?
L’ONG révèle que les échantillons de fruits analysées qui contiennent le plus de résidus de pesticides sont les cerises (89%), les clémentines et mandarines (88,1%), le raisin (87,3%), les pamplemousses (86,3%), les pêches et les nectarines (82,9%), les fraises (82,9%) et les oranges (81,2%). Les fruits les moins touchés sont les prunes et les mirabelles (50,8%), les avocats (27,8%) et les kiwis (25,8%).

Les légumes qui contiennent le plus de pesticides ?
Selon les recherches des Générations futures, les légumes les plus concernées sont le céleri-branche (résidus dans 84,9% des échantillons), le céleri-rave (82,5%), puis des herbes fraîches (69,3%), les endives (67,2%), la laitue (66,5%). Les betteraves, les madères/ignames, les asperges et le maïs doux sont, eux, les légumes qui ont le moins de résidus de pesticides.

Cependant, ces résultats ne sont pas aussi inquiétants pour notre santé puisque seuls 2,9% des fruits et 3,4% des légumes analysés dépassent les limites maximales en résidus (LMR) fixées par l’Union européenne. Ces seuils légaux sont le plus souvent dépassés pour les ananas (9,6% des échantillons), les cerises (5,2%), les kiwis et  les pamplemousses (4,2%). Les herbes fraîches arrivent en tête puisque 21,5% de dépassement des LMR, arrive ensuite le céleri-branche, le céleri-rave, et les navets. "Le fait de dépasser les LMR n'implique pas nécessairement un danger", rassurait Loic Tanguy, directeur de cabinet de la DGCCRF, lors de la publication du même rapport en 2018. En cas de dépassement, un retrait du marché est recquis.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires