Ving Rhames : le colosse de "Mission: Impossible, fallout" victime de racisme Ving Rhames : le colosse de "Mission: Impossible, fallout" victime de racisme

News

Ving Rhames : le colosse de "Mission: Impossible, fallout" victime de racisme par Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Lundi 30 Juillet 2018

On pourrait le croire protégé par sa notoriété et ses trente ans de carrière. Mais comme l’acteur afro-américain de 59 ans vient de la raconter à la radio, le fléau du racisme l’a frappé directement chez lui…

"Avez-vous déjà subi personnellement le racisme ?" A cette question posée lors d’une émission sur la station de radio SiriusXM, l’acteur de la franchise Mission : Impossible, dont le dernier opus, Fallout, est en ce moment à l’affiche, a répondu sans faux-semblant : "Oui !". Et le plus étonnant, c’est que cette mauvaise expérience, il l’a vécue il y a peu de temps, au début de l’année 2018 : "Je regardais tranquillement la télé chez moi, seulement vêtu d’un short de basket quand j’ai entendu frapper à ma porte, a raconté celui qui interprète Luther Stickell, le pirate de l’informatique dans Mission: Impossible. Quand j’ai ouvert, j’ai vu le point rouge d’un 9 mm dardé sur moi et derrière, un policier qui m’a dit : "Les mains en l’air ". L’acteur a été alors sorti de chez lui, et sans doute aurait-il été emmené de force au commissariat le plus proche si l’un des quatre policiers présents ne l’avait reconnu : "Il m’a alors expliqué qu’une voisine avait appelé en disant qu’un noir costaud traînait dans le voisinage et qu’il cherchait sans doute à cambrioler une maison. Alors voilà : tout ça parce qu’une voisine soupçonne un Noir costaud de vouloir cambrioler une maison voisine, je me retrouve avec l’arme d’un policier pointée sur moi ! " 

En guise de conclusion, l’acteur a rappelé que d’autres Afro-Américains, récemment, avaient eu moins de chances que lui. Comme le jeune Trayvon Martin tué en 2012 par un policier alors qu’il rendait visite à des amis en Floride.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus