Squeezie dénonce les abus des Youtubeurs pour pécho des mineures Squeezie dénonce les abus des Youtubeurs pour pécho des mineures

News

Squeezie dénonce les abus des Youtubeurs pour pécho des mineures par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 7 Août 2018

Lundi 6 août, Squeezie a posté un tweet où il dénonce le mauvais comportement de certains vidéastes. Ils profiteraient de leur notoriété pour avoir des relations sexuelles avec des mineures.

Ce n’est ni une photo de son chien, ni les références d’un nouveau jeu vidéo qu’a tweeté Squeezie, Youtubeur, hier sur la plateforme. Non, à des kilomètres de son humour qui a fédéré 11 millions d’abonnés sur YouTube, Lucas Hauchard a préféré mettre en lumière les pratiques de ses "collègues" vidéastes. Ils seraient en effet plusieurs à utiliser leur notoriété pour profiter d'abonnées mineures et vulnérables.


Cette annonce a naturellement eu l’effet d’une bombe et les internautes ont cherché à savoir qui étaient les responsables. Et les pronostics vont bon train… Face à cette avalanche de tweets, Squeezie a rapidement précisé qu’il ne donnerait pas de nom.

Depuis, s’inspirant du mouvement #BalanceTonPorc, le #BalanceTonYoutubeur est Top Tendances sur Twitter, avec près de 20 000 tweets partagés. Il faut cependant rester prudent à la lecture de ces posts car au milieu de captures d’écrans truquées, certaines personnes cherchent simplement à surfer sur la vague. Accuser quelqu'un sans preuve est de la diffamation et est passible de plusieurs milliers d'euros d'amende.

Aux Etats-Unis, plusieurs Youtubeurs ont déjà été visés par la justice après avoir demandé des photos coquines ou eu des relations sexuelles avec des mineurs. Parmi eux, Austin Jones, arrêté en 2017 pour pédopornographie. D'après Paris Match, le jeune homme de 24 ans demandait à des jeunes filles de 14 ou 15 ans de "mimer des actes sexuels" en vidéo qu’elles devaient lui envoyer via les réseaux sociaux. Selon le rapport de police, le Youtubeur a reconnu avoir regardé ses images et s’être masturbé devant. Il est toujours en attente de son procès et assigné à résidence. Slate évoque également des histoires sordides mêlant Tom Milsom et Durte Tom. Enfin, le vidéaste Mike Lombardo doit purger une peine de cinq ans après avoir été accusé, lui aussi, de pédopornographie. C'est le seul Youtubeur en prison à l'heure actuelle. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus