"Leaving Neverland" : le documentaire qui accuse Michael Jackson de pédophilie fait déjà polémique "Leaving Neverland" : le documentaire qui accuse Michael Jackson de pédophilie fait déjà polémique

News

"Leaving Neverland" : le documentaire qui accuse Michael Jackson de pédophilie fait déjà polémique par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 27 Janvier 2019

"Leaving Neverland", un documentaire glaçant qui accuse Michael Jackson d’actes pédophiles, a été projeté pour la toute première fois ce vendredi 25 janvier 2019 au Festival de Sundance. 24 heures seulement après sa diffusion, il fait déjà polémique.

Les organisateurs du Festival du film de Sundance avaient prévenu : Leaving Neverland est un documentaire traumatisant qui peut facilement laisser des séquelles. A tel point que la direction avait mis des psychologues à la disposition des spectateurs ce vendredi 25 janvier 2019, date de la toute première projection du film évènement. Et pour cause, ce long-métrage réalisé par Dan Reed donne la parole à deux victimes présumées de Michael Jackson, Wade Robson et James Safechuck. Sans aucuns filtres, les deux hommes racontent leurs enfances démolies par le roi de la pop, qui les auraient agressé sexuellement alors qu’ils n’étaient que des enfants. Leur témoignage dure quatre heures, et les journalistes qui ont d’ores et déjà vu le docu l’assurent, mieux vaut avoir le cœur bien accroché pour le regarder entièrement. Les deux quarantenaires racontent dans les moindres détails ce qu’ils disent avoir vécu à Neverland. Des actes de pédophilie répétés pour lesquels le chorégraphe australien (James Safechuck) et l’ex acteur américain (Wade Robson) ont d’ailleurs porté plainte en 2013 et 2014. En vain, la justice américaine ayant estimé que, dans les deux cas, il y avait prescription.

Quasiment dix ans après sa mort, Michael Jackson revient donc sur le devant de la scène, une nouvelle fois pour pédophilie. Des actes qu’il a toujours nié de son vivant, et pour lesquels la justice ne l’a pas condamné lors de son procès en 2003. La famille du roi de la pop crie d’ores et déjà au scandale, comme de nombreux fans du chanteur, qui n’hésitent pas à faire entendre leurs voix. Malgré la polémique, le documentaire sera diffusé au printemps prochain sur HBO. D’ici là, il risque de faire couler beaucoup d’encre, surtout sur les réseaux sociaux. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires