La footballeuse brésilienne Marta délivre un message fort pour les jeunes footballeuses La footballeuse brésilienne Marta délivre un message fort pour les jeunes footballeuses

News

La footballeuse brésilienne Marta délivre un message fort pour les jeunes footballeuses

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 26 Juin 2019

Le 23 avril 2019, à l’issue du match qui opposait la France au Brésil dans le cadre de la coupe du monde féminine de football 2019, Marta Vieira da Silva, joueuse emblématique de la Seleçao a délivré un message poignant pour faire progresser le football féminin.

Sacrée meilleure buteuse de l’histoire des Coupes du monde de football hommes et femmes confondus, la capitaine de l’équipe féminine du Brésil, Marta Vieira da Silva, a naturellement été déçue du résultat du match France-Brésil (2-1). Cependant, cette défaite en quart de finale ne l’a pas empêchée de transmettre un message positif sur le sport qu’elle exerce. C’est les larmes aux yeux qu’elle accepte de répondre aux questions d’après match de la Fifa pour réagir à l’élimination de son équipe : "La survie du foot féminin dépend de vous !", s’est-elle exclamée, "On l’a réclamé tellement de fois. Nous demandons à être soutenues, a martelé la meilleure buteuse de l’histoire de la Coupe du monde (17 buts). Mais nous devons nous-mêmes aussi valoriser ces moments".

Un message d’une grande ampleur puisque Marta s’adresse aux générations futures de footballeuses, alors qu'elle, vivait probablement son dernier Mondial de football. En 2007, la numéro 10 du Brésil avait emmené son équipe jusqu’en final de la Coupe du monde, avec ses coéquipière Formiga et Cristiane. "Formiga n'est pas éternelle, Marta non plus, Cristiane non plus", a-t-elle précisée. Un discours nécessaire lorsque l’on sait qu’au Brésil, où le football est une religion, les femmes, elles, n’ont eu le droit d’y jouer qu’à partir de 1983. Une discrimination contre laquelle Marta se bat depuis une dizaine d’année.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires