"J'aimerai être une femme noire" : Raphaël Enthoven se fait clasher sur les réseaux sociaux "J'aimerais être une femme noire" : Raphaël Enthoven se fait clasher sur les réseaux sociaux

News

"J'aimerais être une femme noire" : Raphaël Enthoven se fait clasher sur les réseaux sociaux par Magali Bertin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 6 Septembre 2018

Lors d'une interview accordée au Point publiée le 4 septembre 2018, le philosophe a complétement dérapé. Des propos gênants que les internautes ont immédiatement épinglé et détourné pour notre plus grand plaisir.

"J'aimerais être une femme noire pour pouvoir dire la même chose de la même manière et qu'on arrête de m'emmerder avec mon sexe ou la couleur de ma peau". Voici la déclaration choc extraite de l'interview de Raphaël Enthoven, publiée dans Le Point du 4 septembre 2018 et titrée "J'aimerais être une femme noire". Un titre volontairement choc, qui n'a pas manqué de faire bondir les réseaux sociaux. Les internautes n'ont pas attendu une seconde pour clasher le philosophe en lançant le mot-diéze #JAimeraisEtreUneFemmeNoire sur Twitter.

Mathieu Kassovitz, toujours très en forme, y est allé également de son tweet.

Les réactions engagées ont ensuite fait place à d'autres, bien plus ironiques.

L'intéressé a répondu à quelques tweets mais s'est aussi expliqué en indiquant que la phrase extraite laissait entendre le contraire du propos qu'il développe dans l'article. Une bonne raison de cliquer pour lire et se faire soi-même sa propre opinion.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus