Twitter lance un espace pour discuter avec les people à Paris

Twitter lance un espace pour discuter avec les stars

#BlueRoom : Twitter lance un espace pour discuter avec les people à Paris

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 25 Août 2015

La #BlueRoom ouvrira ses portes début septembre dans les bureaux parisiens de Twitter . L’occasion de pouvoir échanger avec les célébrités, et d’accéder à du contenu exclusif.

Acteurs, chanteurs, DJ, sportifs et autres personnalités publiques auront un nouveau QG à la rentrée : la #BlueRoom de Twitter. Au sein de ses bureaux parisiens, le réseau social a implanté une pièce d’une vingtaine de mètres carrés, entourée d’écrans, micros et caméras. Un peu comme La Boîte à Questions du Grand Journal, ou le confessionnal de Secret Story, au choix.

###twitter###

À l’intérieur, les people pourront facilement échanger avec leurs fans : live-streaming via Periscope, mini-vidéos sur Vine et cascade de tweets. Un moyen de produire du contenu, de démocratiser l’usage des 140 caractères et surtout d’accroître le nombre d’utilisateurs actifs. Le concept a déjà été testé en Australie et a connu un franc succès cette année avec des artistes comme Imagine Dragons.

Alors que les internautes lancent les paris sur les potentiels invités, Twitter a dévoilé un premier nom : il s’agira de David Guetta, le jeudi 3 septembre. Les internautes peuvent dès maintenant envoyer leur question à l'artiste avec le hashtag dédié, #askGUETTA. L'occasion de lui demander ce qu'il chante sous la douche tous les matins.

Margaux Steinmyller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus