A CAUSE D'UN TATOUAGE RÂTÉ, ARIANA GRANDE EST TAXÉE D’APPROPRIATION CULTURELLE A CAUSE D'UN TATOUAGE RÂTÉ, ARIANA GRANDE EST TAXÉE D’APPROPRIATION CULTURELLE

News

A cause d'un tatouage raté, Ariana Grande est taxée d’appropriation culturelle par Sarah Ben Ali

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 31 Janvier 2019

Au lieu de se faire tatouer "7 rings", du nom de son nouveau single, en japonais, la chanteuse Ariana Grande s’est retrouvée avec le mot "barbecue" inscrit sur la main. De quoi déclencher l’hilarité de la toile… et des accusations d’appropriation culturelle.

100 millions de vues sur YouTube pour le clip de son single "7 rings", voilà ce qui a poussé la pop star Ariana Grande à se faire tatouer la paume de la main. Gros fail pour la chanteuse, qui s’est finalement retrouvée avec le mot "barbecue", et pas "7 rings", inscrit sur la peau. S’étant empressée de publier une photo du dessin sur les réseaux sociaux, elle a été alertée par les internautes, qui lui ont expliqué que les caractères utilisés signifiaient littéralement "petit barbacue-grill" en japonais. L’incident est devenu un mème sur la toile, mais rien de grave pour la star, qui a pu faire compléter les Kanjis afin d'obtenir le résultat espéré.

On ignore si cet incident est un hasard ou une manœuvre marketing pour promouvoir son nouvel album, qui sort courant février et est déjà en précommande depuis le 25 janvier. Le buzz a en tout cas tourné au vinaigre, puisque de nombreux twittos japonais ou d'origine japonaise ont accusé l'artiste d’appropriation culturelle, instistant sur le fait qu'on ne peut pas jouer avec les Kanjis sans en maitriser le sens et la calligraphie.

Une histoire qui a apporté de l'eau au moulin de ses détracteurs, qui s'étaient insurgés de son utilisation à outrance de références à la culture hip-hop et noire-américaine dans le clip de "7 rings" – une vidéo louée par la critique et les réseaux, quand les mêmes codes sont sytématiquement taxés de "vulgaires" quand ils sont adoptés par des femmes noires.


S.B.A avec C.C.-M.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings