Décryptage

Instagram : Snoop Dogg s'en prend violemment à Donald Trump dans une vidéo virale par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 10 Janvier 2019

Sur son compte Instagram, Snoop Dogg a publié une vidéo destinée à Donald Trump dans laquelle il dénonce le "shutdown" qui paralyse les Etats-Unis depuis le 22 décembre 2018. Une vidéo vue plus deux millions de fois en seulement deux jours.

"Ne votez pas pour lui, s'il vous plaît, ne faites pas ça. Regardez ce qu'il fait ! Il n'en a rien à foutre". Dans une vidéo postée sur son compte Instagram le 6 janvier 2019, Snoop Dogg s'en prend violemment au président des États-Unis, Donald Trump. C'est dans un langage très familier que le rappeur de la West Coast appelle les citoyens américains à ne plus voter pour lui lors des prochaines élections. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par snoopdogg (@snoopdogg) le

Snoop Dogg interpelle plus particulièrement les fonctionnaires américains, "les cols bleus", qui ne sont pas payés pendant cette période de crise appellée le "shutdown", survenue le 22 décembre 2018. Le "shutdown" s'explique par la fermeture partielle des administrations fédérales (administrations, zoos, parcs) depuis que la chambre des représentants - désormais à majorité démocrate - a refusé d’accorder à Donald Trump le budget de plus de cinq milliards de dollars réclamé pour construire son mur à la frontière avec le Mexique. Ainsi, les fonctionnaires jugés "non essentiels" ont été mis au chômage technique. Ce qui a le don d'énerver le rappeur qui terminera sa vidéo par : "quand ça reviendra à la normale, que vous récupérerez vos boulots, et qu'il sera temps de voter, ne votez pas pour lui. Alors s'il s'en fiche de vous, il s'en fiche de nous. Je l'emmerde. J'emmerde ceux qui le soutiennent".

Ce n'est pas la première fois que l'artiste californien s'en prend au président américain. En novembre 2018, à l'occasion des "midterms", il avait déjà paradé près de la Maison Blanche en ayant consommé des drogues. Donald Trump répondra-t-il au clash

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.