Etude : porter une tenue qu'une seule fois pour un festival ferait du mal à la planète et à votre porte-monnaie Etude : porter une tenue qu'une seule fois pour un festival ferait du mal à la planète et à votre porte-monnaie

Mode d’emploi

Etude : porter une tenue qu'une seule fois pour un festival ferait du mal à la planète et à votre porte-monnaie

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 26 Juillet 2019

Selon une étude, les tenues à usage unique que l’on achète pour un festival, un mariage ou toute autre occasion particulière représentent un risque plus important qu’on ne le pense pour l’environnement.

Une récente étude britannique menée par l’association caritative Barnado’s a fait apparaître que les vêtements que l’on ne porte qu’une seule fois pour une occasion sont particulièrement dangereux pour l’environnement. Le rapport pointe notamment du doigt les tenues portées pour des festivals de musique comme Coachella ou Glastonbury qui représenteraient une valeur de 248 millions de livres sterling soit l’équivalent de 7,5 millions de tenues qui ne sont portées qu’une seule fois. Il en va de même pour les vêtements achetés uniquement pour un mariage ou pour les vacances.
Cette consommation pas très éco-responsable encouragée par les enseignes de fast-fashion et leurs prix toujours plus compétitifs ferait autant de mal à la planète qu’au porte-monnaie. L’association estime que cet été les Britanniques vont dépenser 2,7 milliards de livres pour plus de 50 millions de tenues à usage unique. Ils ont déclaré que c’était "un gaspillage, coûteux et non durable, à la fois en termes de coûts environnementaux liés à la fabrication de nouvelles tenues et pour les tonnes de vêtements gaspillés qui finiront par être jetés à la poubelle".

Pourquoi ces vêtements ne sont jamais reportés ? 
L’étude révéle que parmi les interrogés, 1 personne sur 4 se sentirait "gênée de porter une tenue achetée pour une occasion spéciale plus d’une fois".  Pour pallier au problème, Barnado’s incite donc les consommateurs à davantage se tourner vers les vêtements d’occasions, vintage. Selon Javed Khan l’un des responsables de l’association : "faire le choix de la seconde-main c’est s’assurer de ne pas croiser quelqu’un qui porterait exactement la même tenue que nous"
Le journal The Independent rapporte même qu’à l’occasion du dernier festival Glastonbury, Barnado’s a lancé une campagne en collaboration avec plusieurs célébrités comme Billie Eilish ou Kylie Minogue qui ont fait don de leur tenues de scènes à la boutique de l’association. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires