Hermès s'engage dans la protection de la faune et de la flore sauvage Hermès s'engage dans la protection de la faune et de la flore sauvage

Les gens de la mode

Hermès s'engage dans la protection de la faune et de la flore sauvage par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 12 Juillet 2019

Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès, la plateforme en ligne Africa-TWIX lutte contre le commerce illégal de la faune et la flore sauvages à travers la mise en place de pratiques qui participent à la préservation de la biodiversité. De plus en plus, le luxe s'engage en faveur de la planète et commence à assumer le rôle qu’il a à jouer.

Année après année, les fôrets d'Afrique centrale se vident de leurs éléphants, singes, lions, léopards ou perroquets mais aussi de leurs bois tropicaux. L'une des raisons principales ? Le braconnage qui fait toujours autant de dégâts, au point d'être considéré comme la quatrième activité criminelle transnationale. C’est de ce constat qu’est née la plateforme Internet Africa-TWIX, développé depuis 2016 par le WWF (World Wide Fund for Nature) -  une organisation non gouvernementale internationale, vouée à la protection de l'environnement et du développement durable - dans cinq pays d’Afrique (Cameroun, Congo, République démocratique du Congo, Gabon, République centrafricaine), soutenu par la Fondation d’entreprise Hermès. Cet organisme intervient dans les projets qui font écho aux valeurs et aux métiers sa maison fondatrice. 

Via cette plateforme, la police et la justice peuvent communiquer plus facilement au quotidien pour centraliser les données et prévenir des risques : par exemple, contacter rapidement son homologue basé dans un autre pays à propos d’une saisie mais aussi avoir accès à de nombreuses informations pouvant l’aider dans son travail d’enquête (guides d’identification, législations, laboratoires,...). 

Entre avril 2016 et février 2018, 710 messages ont été échangés au total à travers la plateforme en ligne et six enquêtes ont été lancées. "L’important dans ce genre de projet, c’est l’intelligence collective que l’on peut mobiliser en allant sur le terrain : il faut convaincre, former, relancer, suivre les avancées... Au moment où Africa-TWIX s’amorçait, le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès a aidé à la mise en œuvre de nombreuses activités de cette plateforme et à consolider notre équipe sur ce projet de long terme. Aujourd’hui une dizaine de personnes sont, à des niveaux différents, impliquées dans le développement et la mise en œuvre de ce projet", a déclaré Stéphane Ringuetresponsable du programme "Commerce des espèces sauvages menacées" au WWF France. Ces derniers mois, les grands groupes de luxe ont multiplié leurs actions en matière de développement durable. Alors qu'en mai dernier Kering publiait ses standards sur le bien-être animal dans le secteur du luxe et de la mode, LVMH vient d'annoncer un partenariat de cinq ans avec l'Unesco pour soutenir son projet "L’Homme et la biosphère", visant  à améliorer les environnements humains et préserver les écosystèmes naturels. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires