Les gens de la mode

Défilé Jean Paul Gaultier 2019 : "free the nipple" pour les hommes comme pour les femmes par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 5 Juillet 2018

"Les hommes ont le droit d'être torse nu, pourquoi les femmes n'en auraient-elles pas le droit ?", a déclaré Jean Paul Gaultier à l'AFP, après son défilé couture automne/hiver 2018-2019. Pour l'enfant terrible de la mode, la liberté passe par le message "free the nipple".

Jean Paul Gaultier, qui a marqué la mode des années 80, a toujours aimé la transgression. Pour sa nouvelle collection automne/hiver 2018-2019, qu'il a présenté à Paris le 4 juillet 2018, le créateur a fait défiler un couple vêtu de bustiers en plastique transparent, portés à même la peau, sur lesquels s'inscrivent les messages "tétons libres" et "free the nipple". "Je ne dis pas qu'il le faut, moi qui suis pour les corsets et pour les soutiens-gorge. Mais la femme peut ne pas en porter", explique Jean Paul Gaultier à l'AFP. Un choix en référence à un incident qui a eu lieu en Floride, au cours duquel une jeune fille a été convoquée par la direction de son lycée pour ne pas avoir de soutien-gorge sous son sweat. Le designer a imaginé des protections en plastique pour "montrer qu'on peut se balader les seins nus sans pour autant vouloir être attaquée et agressée".


L'autre message de liberté de Jean Paul Gaultier ? Le choix de pouvoir fumer ou non sans être jugés. "On est dans un monde assez policé", ajoute-t-il à l'AFP. Pure coincidence, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait qualifié le tabac de "has been", la matin même. Sur le rythme de la chanson "Cigarette" de Jacques Higelin, les mannequins en smoking, avec manches vaporeuses, tiennent dans la main une pipe ou une cigarette électronique et portent une cigarette derrière l'oreille. D'autres arborent fièrement des pulls et masques imprimés du message "no smoking". "Chacun devrait avoir la liberté de fumer ou de ne pas fumer", dit-il à l'AFP.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus