Coronavirus : Saint Laurent se retire de la fashion week de Paris et prévoit son propre calendrier Coronavirus : Saint Laurent se retire de la fashion week de Paris et prévoit son propre calendrier

Les gens de la mode

Coronavirus : Saint Laurent se retire de la fashion week de Paris et prévoit son propre calendrier par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 28 Avril 2020

Coup de tonnerre dans la mode. La maison Saint Laurent a annoncé son retrait du calendrier de la fashion week parisienne pour 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. La marque a pris la décision de repenser son mode de fonctionnement et instaurera son propre agenda. Une occasion de repenser un système qui incitait à renouveler sans cesse les collections parfois au détriment de la créativité.

Après l’annulation des fashion week homme et haute couture en juin prochain et la décision de Londres d’organiser sa semaine de la mode pour le prêt-à-porter en ligne prévue en septembre, la maison Saint Laurent a annoncé son retrait du calendrier officiel de la fashion week de Paris ce 27 avril 2020. “Conscient de la conjoncture actuelle et des changements radicaux qu’elle induit, Saint Laurent prend la décision de repenser son approche au temps et d’instaurer son propre calendrier", a révélé la marque sur Instagram. 

Dans un entretien exclusif accordé au magazine de mode WWD, le directeur de la création, Anthony Vaccarello, a déclaré que l’impact "violent" de l’épidémie de COVID-19, qui a forcé la fermeture de la plupart des magasins de Saint Laurent, signifiait que le "modèle actuel" n’était plus envisageable. La PDG du groupe Saint Laurent, Francesca Bellettini, a laissé sous entendre que la marque, connue pour ses spectaculaires défilés à deux pas de la Tour Eiffel à Paris, pourrait encore présenter un défilé cette année mais favoriserait les formats plus intimes et étroitement liés aux clients.

Aujourd’hui plus que jamais, la marque contrôlera sa périodicité et fixera ses propres événements tout en favorisant le rapport aux personnes et à leur quotidien. “Notre décision de ne pas faire partie d’un calendrier prédéfini cette année découle de notre désir de reconnaître l’importance de notre temps, de notre vie. Ce qui est démodé maintenant, c’est le calendrier de tout le système: les spectacles, les salles d’exposition, les commandes”, poursuit Anthony Vaccarello. 

Ce qui est remis en cause ici est le rythme effréné des renouvellements de collections avec la présentation des lignes croisières, collaborations et autres capsules en plus des fashion week traditionnelles. En 2018 déjà, Alexander Wang avait décidé de décaler ses défilés. Cette saison, Jacquemus, Courrèges et Acne Studios ont quant à eux fusionné leur défilé homme et femme pour répondre à la demande. "Nous savons depuis des années que quelque chose doit changer. Le moment est venu. Il n’y a aucune bonne raison de suivre un calendrier élaboré il y a des années alors que tout était complètement différent. Je ne veux pas précipiter une collection juste parce qu’il y a une date limite. Cette saison, je veux présenter une collection quand je suis prêt à la montrer", conclut Anthony Vaccarello. Premier pas vers une mode plus raisonnée ? 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires