THEBE MAGUGU THEBE MAGUGU

Les gens de la mode

Concours mode : qui sont les 8 finalistes du Prix LVMH 2019 ? par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 2 Septembre 2019

Le 4 septembre 2019 aura lieu à la Fondation Louis Vuitton la grande finale du Prix LVMH, récompensant les jeunes créateurs. Anrealage, Bode, Hed Mayner,... Qui succèdera au label Doublet, vainqueur de l'édition 2018 ?

C'est parmi 1700 participants que huit créateurs ont été sélectionnés les 1er et 2 mars derniers pour tenter de remporter la sixième édition du prix LVMH, qui récompense des designers de moins de 40 ans, qui ont produit au moins deux collections. Delphine Arnault, directrice générale adjointe de Louis Vuitton, à l'initiative de ce prix, déclarait : "la diversité et la richesse des propositions de cette sixième édition du Prix LVMH attestent de la qualité de cette sélection, ce qui a rendu difficile le choix de nos 63 experts lors de la demi-finale les 1er et 2 mars derniers. Je tiens à féliciter les 20 demi-finalistes pour leur talent et leur implication. Je veux remercier l’ensemble des experts du monde de la mode qui ont pris part à la demi-finale. Une édition qui confirme notamment l’émergence chez les candidats des problématiques écologiques et durables". La sélection des huit finalistes met en évidence l’importance d’un vestiaire unisexe chez quatre d’entre eux.

#1 Anrealage 

© Kunihiko Morinaga

Assister à un défiler Anrealage, c'est vivre une expérience technologique dont on ne soupçonnait pas l'existence. Le créateur japonais Kunihiko Morinaga mêle musique, art, technologie et architecture pour donner vie à des créations futuristes. Après cinq années de prouesses technologiques, Kunihiko Morinaga a changé radicalement de style en début d'année, revisitant les basiques du vestiaire (trench, jean, chemise,...) façon XXL. Un vent d'air frais pendant la fashion week parisienne qui lui vaudra une place en finale du prix LVMH.

#2 Bethany Williams


© Bethany Williams

Bethany Williams place l'environnement au centre de ses collections. En 2018, elle a collaboré avec des femmes incarcérées et le programme de lutte contre la dépendance aux drogues, San Patrignano, pour sa ligne Women for Change. Pour sa sa dernière collection, c'est vers Adelaide House, un refuge pour femmes sortant de prison, qu'elle s'est tournée. Elle prouve ainsi l'impact que peut avoir la mode sur la société. 

#3 Bode
© Emily Adams Bode

Finaliste du prix LVMH, la new-yorkaise Emily Adams Bode, créatrice de la marque éponyme en 2016, est devenue la première femme à présenter une collection à la fashion week homme de New York. Cette dernière utilise d'anciens tissus pour confectionner les vêtements qui définissent le dandy Bode. Mélange d'imprimés, patchworks colorés, Emily Adams Bode mélange workwear moderne aux techniques ancestrales pour un résultat parfiatement maîtrisé. 

#4 Hed Mayner


© Hed Myner

Présent à la fashion week homme de Paris en janvier 2019, Hed Mayner, créateur israélien, a bluffé l'audience mode. Sa dernière collection se concentre sur les classiques de la garde-robe masculine, réinventés dans des cotons usés pour revisiter les formes traditionnelles des vêtements. Ce diplômé de l’Institut Français de la Mode, qui a lancé sa marque unisexe en 2015 - un véritable choc des cultures et influences - est déjà distribué dans 50 points de ventes multimarques à travers le monde, dont L’Eclaireur et les Galeries Lafayette à Paris. 

#5 Kenneth Ize

© Kenneth Izedonmwen

Kenneth Izedonmwen, créateur nigérian, basé à Lagos, propose une mode unisexe présentée à Paris et à Lagos. Sa source d'inspiration : ses expériences multiculturelles. Grâçe à elles, il crée de nouvelles formes contemporaines. C'est sous la direction d'Hussein Chalayan qu'il a reçu son diplôme de mode et de design en 2015 à l’université des Arts appliqués de Vienne. Avec une approche durable - Kenneth Ize s'approvisionne localement - sa marque réinvente l'artisanat nigérian, version luxe. 

#6 Phipps

© Spencer Phipps

Le créateur américain Spencer Phipps, passé par Dries Van Noten et Marc Jacobs, explorait les relations entre l'homme et la planète depuis les origines du temps à travers sa collection printemps-été 2020. T-shirts aux imprimés galactiques, doudounes XXL et pantalons multipoches, le créateur revisite le workwear à travers une panoplie de vêtements aux matières techniques (shorts de randonneurs, anoraks, ponchos). Grace à son approche éco-responsable, Spencer Phipps fait partie de la sélection des Galeries Lafayette qui mettent en avant, via une opération événementielle intitulée "Go for Good", un large panel de marques qui respectent l'environnement et les hommes. 

#7 Stefan Cooke et Jake Burt


© Stefan Cooke - Jake Burt

Diplômé de la Saint Martin School à Londres, le jeune talent Stefan Cooke a reçu en 2018 le H&M Design Award, visant à encourager les jeunes créateurs qui débutent dans la mode. Avec son partenaire Jake Burt, ils sont reconnus pour leurs techniques innovantes appliquées au vestiaire traditionnel masculin : pantalons hybrides en jersey, imprimés d'archives datant du 15ème siècle, dans une palette de couleur allant du rose au citron, en passant par le rouge. Outre la sophistication, le duo veille à l'impact environnemental de leur marque : "plus la qualité est bonne, plus longtemps dureront nos vêtements", avaient-ils déclaré à Because Magazine, en juin dernier. 

#8 Thebe Magugu 

© Thebe Magugu

C'est l'autre designer africain en lice pour le prix LVMH 2019. Basé à Johannesbourg, Thebe Magugu, 26 ans, interpelle sur la politique. Ses collections – Geology (été 2017), Home Economics (hiver 20118) et Gender Studies (été 2018), font référence au climat politique actuel en Afrique du Sud et à l’étranger, notamment sur la place qu'occupent les femmes modernes dans la société. Elles sont d'ailleurs sa source d'inspiration majeure : couleurs vives, imprimés fleuris et jeux de transparence sont au rendez-vous. 

L'heureux gagnant se verra attribuer la coquette somme de 300 000 euros et bénéficiera d’un suivi personnalisé au sein du groupe de luxe pendant un an. Verdict le 4 septembre 2019. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires