Chanel : pour son directeur financier, le luxe retrouvera son niveau dans deux ans

Les gens de la mode

Chanel : pour son directeur financier, le luxe retrouvera son niveau dans deux ans par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Vendredi 19 Juin 2020

Selon le directeur financier de Chanel, Philippe Blondiaux, la crise du coronavirus affectera le secteur du luxe pendant deux ans au moins.

Dans un entretien accordé à l'agence de presse Reuters, Philippe Blondiaux, directeur financier de Chanel estime que le chiffre d’affaires et les bénéfices de la maison Chanel seront affectés sur l’ensemble de l’année 2020. "Nous nous attendons à ce que l’environnement extérieur continue à peser négativement sur le secteur du luxe au cours des 18 à 24 prochains mois", a-t-il déclaré. Ce 18 juin 2020, Chanel a constaté une croissance de 13%, sur une base comparable, de son chiffre d'affaires en 2019, à 12,3 milliards de dollars (10,96 milliards d’euros), et d’un résultat opérationnel en hausse de 16,6%. La maison de la rue Cambon explique ces résultats suite à la réouverture de 85 % de ses magasins après le confinement. "Cette très bonne performance avec la clientèle locale sera insuffisante pour compenser l’absence de commerce international, de visiteurs étrangers et le fait que nos ventes hors taxes (…) soient encore dans une très large mesure inexistantes", a-t-il ajouté. 

Cependant, Chanel se voit contraint de prendre des dispositions pour faire face à cette crise. Ainsi, la maison a réduit de plus d’un quart ses dépenses publicitaires, ajusté sa production et annulé certains événements dont le défilé croisière prévu à Capri en mai. Pour le reste, le groupe semble privilégier les événements sur Internet. Des marques de prêt-à-porter, avec moins de ressources, telles que Laura Ashley et Sies Marjan, ont dû quant à eux déposer le bilan. "En tant que jeune marque indépendante nous avons été lourdement impactés par le Covid-19", précisait le communiqué qui annonçait la fermeture du label Sies Marjan. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires