Balenciaga, Issey Miyake... la fashion week prend des airs de bal futuriste Balenciaga, Issey Miyake... la fashion week prend des airs de bal futuriste

Les gens de la mode

Balenciaga, Issey Miyake... Les robes de bal XXL envahissent la fashion week par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mardi 1 Octobre 2019

Au cœur de la Cité du Cinéma, Balenciaga clôturait son défilé par une succession de robes de bal nouvelle génération : les proportions sont exagérées mais l'inspiration reste futuriste. Une tendance repérée également dans les collections d'Issey Miyake et du japonais Noir Kei Ninomiya. Prêtes pour la valse ?

Bienvenue au bal de la fashion week ! Ce 29 septembre 2019, le directeur artistique de Balenciaga, Demna Gvasalia, éblouissait l'assemblée mode en présentant des robes de bal extravagantes à Saint Denis. Dans une ambiance surréaliste, des mannequins amateurs cotoient des stars comme Bella Hadid dans des robes à crinoline géantes de couleur électrique. Au revoir la clubbeuse minimaliste, la mode est au volume dramatisé et aux accents futuristes. 

Quelques jours auparavant, le nouveau directeur artistique de la ligne femme d'Issey Miyake, Satoshi Kondo, célébrait la liberté et le mouvement à travers un défilé marqué par plusieurs scenes jouées par des danseuses. Parmi les ensembles graphiques et les manteaux asymétriques, les mannequins revêtaient des robes plissées multicolores, descendues du ciel. Elles sont suivies par des danseuses en robe-toupie qui tournoient telles des derviches tourneurs. "J’ai voulu exprimer la joie dans la mode. J’ai ainsi mixé différentes émotions -la gaité, le plaisir, la sensibilité moderne- en mélangeant différentes matières, de la tradition japonaise aux techniques innovantes", précise Satoshi Kondo à FashionNetwork.com. 

Chez Noir Kei Ninomiya, les mannequins semblaient sortir d'un film de Tim Burton. Avec leur coiffure feuillue, les mannequins défilent dans des robes volumineuses sculpturales faites de rubans noirs, tulles ou cristaux. 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires