News

Yael Aflalo : accusée de racisme, la fondatrice de la marque Reformation démissionne par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 15 Juin 2020

La fondatrice de la marque responsable américaine Reformation, Yael Aflalo, se retire de ses fonctions après avoir fait l’objet d’accusations de racisme.

"J’ai échoué", a reconnu publiquement la fondatrice et PDG de la marque californienne green ReformationYael Aflalo. "Le respect de l’environnement et des personnes implique de mettre tout le monde sur un pied d’égalité. Je réalise maintenant que j’ai échoué à le faire dans ma propre entreprise, et que j’ai particulièrement affecté la communauté noire. J’en suis désolée. Malheureusement, l’approche de la diversité que nous adoptions jusqu’à maintenant était guidée par notre "vision de blancs", ce qui conduit à l’ignorance (…) Je suis furieuse contre moi et aurais souhaité m’en rendre compte plus tôt", a-t-elle poursuivi dans un message publié sur le compte Instagram de la griffe. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

I’ve failed.

Une publication partagée par Reformation (@reformation) le

Tout a commencé fin mai, à la suite de la mort de George Floyd. Alors que des milliers de personnes dans le monde entier descendaient dans la rue pour protester, Reformation publiait sur son compte Instagram un message pour soutenir le mouvement Black Lives Matter : “si vous voulez aider à lutter pour la justice, voici quelques organisations que nous vous recommandons de soutenir. De notre côté, nous ferons un don aux organisations mentionnées"

Une publication qui a fait vivement réagir les internautes, dont une ancienne employée, Leslieann Elle Santiago, qui écrivait en commentaire : "Travailler pour Reformation m’a profondément traumatisé. Ce qui a été le plus dur, c’est d’avoir été négligée et sous-estimée en tant que femme de couleur alors que j’ai géré le magasin phare pendant trois ans. J’ai pleuré plusieurs fois en sachant que la couleur de ma peau ne me mènerait nulle part dans cette entreprise. Yael ne m’a jamais regardé. Elle passait devant moi et ne me parlait jamais. J’ai toujours eu peur de raconter cette histoire". Un témoignage relayé par le compte mode très influent, Diet Prada. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sounds like it’s time for @Reformation to make some reparations. The LA-based cult fave brand for “cool girls” has been put on blast by a former employee for a racist corporate culture. A week ago, they posted a vague BLM-adjacent sentiment and donation links, as did many other brands. They also took an extra step-- reaching out to former employee Elle Santiago (@energyelle ). Santiago, who is Black, denied their request for a call, instead publishing her issues with the brand. Her story is an all-too-common example of the direct and indirect racism POC face at the workplace, especially in the fashion industry. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Founder Yael Aflalo reportedly judged and ignored Santiago, who was denied company growth opportunities. While performing store manager duties, she was repeatedly denied the promotion to store manager, and instead tasked with training white female outside hires. Her first February with the company, a strategy team member posted a selfie with another woman eating fried chicken, captioned with “Happy black history month!!”. It caused a scandal, yet the woman involved has since been promoted to VP of wholesale. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Stories from HQ made their way to the store, including Aflalo saying they were “not ready for that yet” in regard to casting Black models. Other employees have come forward, showing unsafe working conditions in an unrenovated NYC store. The video speaks volumes— employees, occasionally by in safety harnesses, lifted stock from the basement through a hole in the floor ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ The brand's sustainable focus has long gotten them a pass for the image they’ve cultivated, which mostly reads thin, white, and unbothered. Their sarcastic marketing tone has come off blasé to the point of being insensitive, and despite a resounding push for extended sizes, they’ve been added in a piecemeal capacity for years rather than as a full brand extension. They seem to have outgrown their original sustainability goals, and are well on their way to being another mass label that occasionally uses certified rayon. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ With increasing agitation from their fan base, will this be a coffin nail for Reformation? ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ • #reformation #dietprada

Une publication partagée par Diet Prada ™ (@diet_prada) le

Dans son post, Leslieann Elle Santiago affirme également s'être vue refuser une promotion à cause de sa couleur de peau. D'après elle, le président de Reformation, Hali Borenstein “embauchait constamment des femmes blanches avec des qualifications moindres ou égales” alors qu’elle travaillait en tant que directrice adjointe, sans manager, depuis plus d’un an. Avant de réitérer ses propos au sujet de Yael Aflalo : "quand j’ai rencontré Yael pour la première fois, j’étais enchantée à l’idée de me présenter comme assistante de direction de sa marque. Elle m’a regardée de la tête aux pieds et a tourné les talons avec un air dégoûté", se souvient Leslieann Elle Santiago. Pire encore, lorsqu'elle lui avait montré un potentiel mannequin noir, cette dernière lui aurait répondu que "nous ne sommes pas encore prêts pour ça". Au contraire Yael, le changement c'est maintenant. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires