MET Gala 2019 : ces hommes qui n’ont fait aucun effort MET Gala 2019 : ces hommes qui n’ont fait aucun effort

News

MET Gala 2019 : ces hommes qui n’ont fait aucun effort par Christelle Murhula

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 7 Mai 2019

L'édition 2019 du MET Gala a, grâce à son thème, une nouvelle fois apporté son lot de tenues abracadabrantesques. Sauf que, comme chaque année, une ribambelle d’hommes s'est pointée sur le tapis, cette fois-ci rose, en costard basique. Et c'est bien dommage. Mais au moins, cela a fait rire les internautes.

"Exagéré", "extravagant", "ironique", "voyant". Tels étaient les mots d’ordre supposés être au cœur des tenues des invités du MET Gala. Avec pour thème le camp, cette édition 2019 de l’événement mondain le plus attendu des Etats-Unis nous a procuré des tas de tenues aussi improbables qu’époustouflantes. Néanmoins, comme chaque année, une poignée d’invités n’ont guère joué le jeu. En ligne de mire : les hommes.

"Ces hommes blancs auraient pu se pointer dans des vestes Patagonia ou des vestes kakis et cela aurait été plus camp."

Contrairement à Jared Leto ou Ezra Miller, certains ont raté l’occasion de briller malgré un thème plus que libérateur. On retient par exemple Rami Malek qui n’a visiblement pas été inspiré par ses costumes dans Bohemian Rhaposdy. Même remarque pour Taron Egerton, acteur britannique ayant interpété Elton John dans Rocket Man. Ce qui n’a pas manqué d’amuser (ou agacer) les internautes.

"Rami Malek et Taron Egerton n'ont rien appris en interprétant Freddie Mercury et Elton John."

D’autres, comme Kanye West ou Frank Ocean ont laissé de côté les vestes de smoking pour se vêtir de vestes lambda. On se demande s’ils n’ont pas décidé de conjuguer le camp à leur manière : prendre le contrepied de l’extravagance.

"Pourquoi Kanye West ressemble au concierge du lycée se promenant dans la rue ?"

Vestes noires partout, extravagance nulle part. Pourtant, la soirée du MET est chaque année une opportunité pour les hommes de s'affranchir du simple smoking masculin. De s’autoriser une "prise de risque". De se débarrasser de l’injonction à la virilité vestimentaire.

On aurait aimé voir plus de tenues élaborées comme celle de Billy Porter, qui s’est imposé comme roi de la soirée. Porté par six hommes, l’acteur mis en vedette par la série Pose est arrivé dans un costume or et coiffé d’une perruque assortie à sa tenue.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires