Grâce à Bompass & Parr, on peut maintenant marcher sur la tête de notre ex

News

On peut maintenant marcher sur la tête de notre ex (ou notre ennemi.e)

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

L’agence anglaise de design Bompass & Parr a inventé le cadeau anti-Saint-Valentin parfait pour les cœurs brisés. Indice : c'est un accessoire pour chaussures.

L'entreprise de conception d’expériences multisensorielles, Bompass & Parr, offre l’opportunité de marcher sur le visage de votre horrible ex qui vous a largué comme une vieille chaussette (ou ennemi.e juré.e). Le concept ? Envoyer une photo HD de votre ex (non, vous ne les avez pas encore toutes supprimées, on ne vous juge pas), préciser sa taille de chaussure et, le plus important, décrire comment votre ex vous a largué, ainsi que le traumatisme émotionnel que cette rupture a causé.

Appuyez sur envoyer (non, n'hésitez pas, puisqu’il a écrasé votre cœur, écrasez-lui la figure) et vous recevrez votre paire pour la modique somme de 10£ soit 11,23€.

La marque avoue s’être inspirée d’une tradition de l’Egypte antique. En ce temps, les Egyptiens peignaient leurs ennemis sur la semelle intérieure des sandales de guerriers. Une croyance qui permettait de transposer la métaphore d’écraser ses ennemis dans la vraie vie, afin de les vaincre réellement.


Selon Bompass & Parr, marcher sur la photo de son ex aurait des bienfaits thérapeutiques, cela stimulerait les hormones du plaisir et du bonheur. On croit que ça marche encore mieux si vous puez des pieds. Mais ça, ce n'est pas prouvé.

Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.