Fashion Week de New York : on veut porter des imprimés colorés comme chez Coach Fashion Week de New York : on veut porter des imprimés colorés comme chez Coach

News

Fashion Week de New York : on veut porter des imprimés colorés comme chez Coach par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 13 Février 2019

Cette saison, le directeur créatif de Coach, Stuart Vevers, a collaboré avec Kaffe Fassett, l'un des grands noms américains du design, connu pour ses motifs colorés. Ensemble, ils ont livré une nouvelle vision de l'americana (un mélange de musiques folk, blues, country, rock et rhythm and blues qui constitue l’histoire musicale américaine) avec son lot de pièces désirables et l’arrivée d’un vestiaire outerwear.

New York, 12 février 2019. C'est sous les yeux de Michael B. Jordan - le nouvel ambassadeur de la maison -, Chloe Grace Moretz ou encore Maisie Williams, que Stuart Vevers, le directeur créatif de Coach a présenté sa nouvelle collection pour hommes et femmes. Cette saison, le créateur a collaboré avec Kaffe Fassett, un artiste américain connu pour ses motifs colorés. "Kaffe parle souvent du pouvoir de la couleur, qui peut changer nos vies. Donc, j'ai voulu traduire ça sur le plan vestimentaire", avait-il confié au magazine Vogue. Ensemble, ils ont livré une nouvelle vision de l'americana avec de nombreuses robes romantiques, grosses mailles et pièces plus techniques. Sur le podium, les randonneuses de chez Coach (parmi elles, Kaia Gerber, Adesuwa Aighewi et Kiki Willems) portent des robes ornées de fleurs multicolores très années 1960, tout comme les chemises en mousseline, les vestes à franges et les sacs, comme à l’ère des hippies. Un virage pour la marque américaine, habituée jusque-là à plus de sobriété.

L'autre imprimé phare de cette collection : le motif léopard, aperçu sur la première silhouette du défilé, décliné sur les vestes, manteaux et cardigans, apportant une touche punk à cette ligne. Coach, you rock ! Le tailoring prenait également une place plus importante que d'habitude avec des costumes et vestes à carreaux, qui accentuaient le côté sixties. 
Fidèle à son style, la maison présentait aussi beaucoup de cuir : ses traditionnelles vestes en peau retournée - qui intégraient aussi de la couleur - parkas, sacs à main et low-boots. La balance parfaite entre les influences americana, avec ses nombreux imprimés baroques et un vestiaire outerwear avec des pièces plus techniques, comme ces larges shorts de baseball portés sous de longues tuniques, qui allient à la fois confort et style.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires