Fashion Week de New York : la mode virerait-elle SM ?

News

Fashion Week de New York : la mode virerait-elle SM ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

A New York, les marques ont dévoilé leurs collections pour le printemps-été 2018. Et certaines d'entre elles ont pris un virage inattendu, jusqu'à flirter avec l'univers SM.

Début des années 2000. Tom Ford, jeune créateur texan, est à la tête de la maison Gucci. Avec le photographe péruvien Mario Testino, ils s'apprêtent à dévoiler une campagne publicitaire pour la griffe italienne qui va mettre en émoi les modeux. Une femme, culotte baissée, pubis rasé en forme de G se tient devant un homme agenouillé. C'est l'âge d'or du porno chic, un courant esthétique sulfureux qui séduit les marques et colle à la tendance bling bling du début de ce siècle. A regarder les derniers défilés Linder, Philipp Plein, Chromat, Helmut Lang et Moschino, il semblerait que cette saison, ce soit davantage l'univers SM qui inspire les créateurs. Harnais en denim ou en cuir, strings hyper échancrés et tétons scotchés (pour être quand même instagrammable), le ton est donné. Et les garçons ne sont pas en reste puisque eux aussi ont droit à leurs bodys façon bondage. Un pas de plus vers l'égalité des sexes ?

Les défilés en images

Au défilé Linder

Au défilé Philipp Plein

Au défilé Moschino

Au défilé Helmut Lang

Au défilé Chromat

Tanissia Issad

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus