Mariage : comment décliner une invitation sans paraître grossier Mariage : comment décliner une invitation sans paraître grossier

Mariage

Mariage : comment décliner une invitation sans vexer ses amis par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 28 Mai 2019

Dans le registre "c’est pénible mais ça arrive" : vous devez répondre "non" à l’invitation au mariage d’amis à vous. Délicat ? Finances, emploi du temps, envie… Finalement, qu’importe la raison, tant que vous déclinez proprement.

Vos vacances d’été à peine posées, une enveloppe rose poudrée dans votre boîte aux lettres vous rappelle à l’ordre : vous êtes invité à célébrer le mariage de Paul et Fatima, fin juillet dans la Creuse. Pile, au moment de vos vacances, accordées par votre boss, et que vous rêvez de passer avec Charles, en Corse. Que faire ? La mariée est votre amie depuis le lycée mais vous ne pouvais pas sacrifier votre voyage, et faire les deux ne grèverait votre budget… Pire, vous venez de commencer votre job et n’avez donc pas de congé. Si un récent sondage de Bankrate a révélé que 30% des personnes qui avaient refusé une invitation à un mariage ont déclaré que leur relation avec le couple en avait été affectée, décliner une invitation ne fait pas de vous un mauvais ami. Mais comme pour tout, il faut avoir l’art et la manière de dire les choses.

#1 Prévenez le plus tôt possible
L’organisation d’un mariage prend beaucoup de temps et d’énergie. Donc, tout ce que les futurs mariés pourront anticiper seront autant de désagréments évités le jour j. Sachez que bien souvent les mariés ont une liste plan B, de personnes qui n’auraient pas été invitées derechef. Si vous êtes des amis proches, exposez tout de suite vos contraintes. Vous ne promettez rien mais vous alertez. Si vous tentez un "Je vais faire mon possible", pour adoucir la nouvelle ; dégainez rapidement votre "non". C’est chic d’essayer d’être présent mais pas de laisser poireauter.


#2 Célébrez à votre manière
Vous ne pourrez pas être là ? Qu’à cela ne tienne, proposez d’ores et déjà une date avant ou après le mariage pour fêter leur union ensemble, autour d’une coupe de champagne. Ainsi vous semblerez tout de même investi. De même, n’hésitez pas à donner un coup de main pendant l’année. Votre oncle fait un excellent vin ou bien vous pouvez aider au shopping de la robe. Un mariage c’est aussi et surtout, une année de préparation et de bons moments à partager.


#3 Ne culpabilisez pas
La culpabilité des uns et des autres est probablement la dernière chose dont les futurs mariés ont besoin. Dites-vous que peut-être cela les arrange. Ils pourront inviter quelqu’un d’autre à votre place. Donc on décline, on s’excuse et on passe à autre chose. Et surtout, rapport au point #2, on n’ignore pas le mariage à venir. Au contraire on s’y intéresse, sans ramener sa culpabilité à toutes les sauces.


#4 Prenez le temps d’écrire un petit mot personnalisé
Lorsqu’un couple se lance dans la préparation de son mariage, sachez qu’il pense – pour la plupart - beaucoup à ses invités : il cherche le bon traiteur, le bon Dj, le bon lieu… Et tout cela pour vous permettre de passer un agréable moment. Du coup, pour décliner l’invitation, investissez dans une jolie carte ou bien une photo souvenir sur laquelle vous écrivez un petit mot personnalisé.



#5 Oui, vous devez faire un cadeau aux mariés
Même si vous faites un cadeau modeste, vous ne devez pas oublier d’adresser une attention au couple. Soit vous l’envoyer, soit vous leur remettez lorsque vous fêterez l’union ensemble (point #2).

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires