Paris : ce qu’il faut commander dans les nouveaux restaurants à la mode Paris : ce qu’il faut commander dans les nouveaux restaurants à la mode

Food

Paris : les meilleurs plats à commander dans les nouveaux restaurants à la mode

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

6 minutes

Publié le Mercredi 20 Février 2019

Les ouvertures de restaurants s’enchaînent à Paris depuis le début de l’année. Lesquels retenir et que commander pour être sûr de passer un bon déjeuner ou dîner ? Neni, Rooster, Malro… Voici nos bons conseils de testeur averti.

#Rooster
Tout juste de retour après une expatriation à New York, le chef marseillais Frederic Duca tape dans le mille avec Rooster, son nouveau restaurant parisien. Ouverte au début de l’année 2019, cette adresse des Batignolles fait déjà salle comble, en réunissant les habitants du quartier que les amateurs de gastronomie de la capitale.

Pour vivre l’expérience pleinement, on vous conseille le tasting de quatre plats à 68 euros. Le chef met en valeur les produits de saison avec une cuisine inspirée par ses expériences précédentes, de l’autre côté de l’Antlantique et ailleurs. Le rouget en entrée (tarte fine aux oignons de Roscoff, vinaigrette aux pignons de pin/olives) nous a particulièrement emballé.

Rooster par Frédéric Duca, 137 Rue Cardinet, 75017 Paris.

#Terra
Ouvert sans campagne de communication intense, Terra a attiré sa clientèle grâce à un bouche à oreille très positif. Sous une verrière tropicale, ce restaurant niché dans le Marais propose des plats à partager (pour deux à six personnes). Un lieu à l’ambiance cool et conviviale.

Avec le saumon à l'oseille, pommes de terre grenaille et épinards (59 euros pour deux), vous ne prenez pas trop de risque. C’est tellement bon que ce plat devrait mettre tout le monde d’accord. 


Terra, 21 Rue des Gravilliers, 75003 Paris.

#Malro
Elu lieu le plus Instagrammable de l’année par nous-même, Malro est un vaste restaurant agrémenté de nombreux recoins photogéniques. L’exemple le plus révélateur est le tableau Tinder situé au fond de la salle. C’est simple, il se trouve dans toutes les stories des convives du restaurant. Mais attention, si vous ne commandez pas les bons plats, vous pouvez vous retrouver avec une pizza très bling au total look doré.

Entrée en pagaille, salades, pizzas, pâtes, la braise... La carte s’étire sans fin. Notre conseil, partagez les entrées vraiment réussies, comme le tarama (soit 9,50 euros de pur bonheur), le carpaccio de poulpe bien frais et bien sûr, la fameuse burrata agrémentée de speck, poires grillées et tomates confites. Si vous avez encore faim, la pizza à la truffe garanti un sans-faute.


Malro, 7 Rue Froissart, 75003 Paris.

#Nord Nord
Après le succès du Café Pimpim, voici son petit frère Nord Nord. Un café très mignon qui a pris ses quartiers dans le 18ème arrondissement de Paris vers La Chapelle. Sans surprise, le lieu compte déjà une clientèle d’habitués du quartier. Le week-end, cette petite adresse attire les Parisiens branchés prêts à traverser la capitale à la recherche d’un bon brunch. Une carte courte, efficace et de saison, voici ce que promet cette bonne adresse.

La semaine, tous les plats donnent très envie. Les prix - sept euros pour une entrée et 12 euros pour le plat - rendent le lieu particulièrement attractif. On ne dirait pas non si on pouvait manger la joue de bœuf braisée et sa polenta crémeuse tous les jours. Seul bémol du déjeuner, le service qui nous a paru trop lent. Mais le restaurant vient d'ouvrir et il est encore en période de rodage.


Nord Nord, 80 Rue Riquet, 75018 Paris.

#Yaya
Yaya épisode deux, et dans Paris cette fois-ci. Après une première ouverture à Saint-Ouen aux portes de la capitale, le restaurant a inauguré une nouvelle adresse au cœur de la Halle Secrétan dans le 19ème arrondissement. Belle hauteur sous plafond, une décoration qui fait voyager et une cuisine grecque élaborée par Juan Arbelaez et Fannis, le chef venu tout droit du pays de Nikos Aliagas.

Difficile de se tromper chez Yaya. Le meilleur moyen de tester le plus de bonnes choses possible est de miser sur les mezzés, comme le poulpe au feu de bois et purée de céleri (14 €) et le fameux tarama blanc, notre obsession food du moment.


Yaya Halle Secrétan, 33 Avenue Secrétan, 75019 Paris.

#Raw
Raw, cru en anglais, propose une cuisine qui sublime les produits bruts mais pas que. Aussi délicieuses que photogéniques, les assiettes - parfois fumées ou marinées - se suivent et révèlent leurs forts caractères en bouche. Après une première adresse dans le Marais, l’enseigne débarque Rive Gauche avec un restaurant de 25 couverts seulement.

Avec sa carte centrée autour du partage, on opte forcément pour plusieurs petits plats. Mais ne manquez surtout pas le sashimi de dorade, mangue pickles, œufs de poisson volant, vinaigrette truffe (13 euros) que l’on commanderait bien deux fois d’affilés tellement on a adoré. 


Raw, 44 rue de Fleurus, 75006 Paris.

#Neni
Très attendu, l’inauguration de l’hôtel 25hours a permis de découvrir son bar dément (Sape bar) et son restaurant qui mérite le déplacement. Dans un écrin rose très accueillant, Neni propose une cuisine méditerranéenne, une tendance à laquelle il est impossible d’échapper depuis plusieurs années. Conseil : demandez les tables hautes pour être mieux installés.

Les végétariens trouveront leur bonheur chez Neni avec les patates douces cuites au four et l’aubergine caramélisée. On n’a pas eu l’occasion de le goûter mais le sandwich de bœuf braisé (au sirop d’érable, cheddar, sauce BBQ maison, piment mariné, herbes fraiches et frites de patates douces à 25 euros) semble envoyer du pâté.


Neni, 12 Boulevard de Denain, 75010 Paris.

#Piero TT
On ne présente plus le chef triplement étoilé Pierre Gagnaire, et pas seulement parce que vous l’avez vu dans Top Chef. Cette année 2019, il a ouvert les portes de son nouveau restaurant Piero TT dans le 7ème arrondissement de Paris. Au menu, une ambiance tamisée et une cuisine italienne aux petits oignons.

Impossible de faire l’impasse sur les antipasti qui misent sur une sélection de bons produits, comme la burrata par exemple (16 euros). Mais la star du lieu est sans conteste la pasta ! Misez sur les ravioles ricotta/roquette, beurre doux à la sauge qui prouvent que la simplicité maitrisée est rarement égalée. 


Piero TT, 44 Rue du Bac, 75007 Paris.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires