Déconfinement : les meilleures adresses food de la rédaction où acheter à emporter Déconfinement : les meilleures adresses food de la rédaction où acheter à emporter

Food

Déconfinement : les meilleures adresses food de la rédaction où acheter à emporter

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Jeudi 7 Mai 2020

Le 11 mai 2020, la France va se déconfiner progressivement, mais les restaurants n'auront pas encore le droit d'ouvrir leurs portes. Beaucoup de spots food ont donc mis en place un système de vente à emporter, pour tenter de sauver leur affaire, et continuer à régaler leurs clients fidèles. Voici les adresses où la rédaction va se ruer dans les jours qui viennent (avec un masque et des gants, bien sûr).

#1 Mama Hilo pour Sarata Drame, Social Media Editor

J’ai hâte de pouvoir me rendre chez Mama Hilo pour prendre un poke bowl à emporter. Leurs produits sont sains, leur démarche est éthique et toutes leurs recettes sont démentes. J’ai une préférence pour le "Pahoa" (Saumon mariné, pousses de soja, concombre, mangue, edamame, gingembre, coriandre...) Malheureusement, je ne dégusterai pas mon poke sur place. Il manquera donc le meilleur ingrédient : les bonnes blagues du patron, Greg.
Mama Hilo, 10 rue Victor Meric, Clichy 92110

#2 Le Maquis pour Margot Rousseau, rédactrice mode

Deux raisons d'y aller les yeux fermés : il a reçu les prix de "Meilleur bistrot" par le Priceless Cities Best New Bistro x Mastercard, et le prix "Fooding d'amour" par le Fooding, peu après son ouverture. En plus, les deux fondateurs sont passés par le Chateaubriand, le Verre Volé et Aux Deux Amis, donc ça rassure... Moi j'y vais pour toutes les occasions. Pour le déjeuner car le prix de la formule est imbattable, j'y ai également fêté mon pacs et dîné avec mes parents. C'est simple et bon, les vins sont natures et le service décontracté. En attendant leur réouverture, ils proposeront chaque jour plusieurs entrées et desserts ainsi que deux ou trois plats du jour à partir de 10 €. J'ai envie de les soutenir (et surtout marre de cuisiner).
Le Maquis, 53 Rue des Cloys, 75018 Paris

#3 Le Montcalm pour Céline Puertas, rédactrice en chef magazine

J'avais hâte que Le Montcalm commence la vente à emporter. C'est un des meilleurs restaurants de mon quartier (la Mairie du 18ème), et les deux boss -William en cuisine et Guillaume au service- sont adorables. J'espère sincèrement qu'ils vont réussir à traverser cette période très compliquée. Comme d'habitude, la carte change chaque semaine. En ce moment c'est poulpe et fenouil, ceviche de lieu noir ou encore piquillos farci au thon... C'est frais et fin, et ça va clairement me changer des plats de pâtes à la sauce tomate que j'ai englouti pendant ces longs jours de confinement (parce qu'on n'est clairement pas tous des as des fourneaux).
Le Montcalm, 21 rue Montcalm, 75018 Paris

#4 Chez Sando Club pour Marine Decremps, rédactrice beauté

Idéal pour manger un sandwich japonais bien pensé, le Sando Club a été ouvert par Delphine Laguerre et Doriane Dostert (ex Popine et la boulangerie de Thierry Marx, deux adresses fétiches aussi). Dans ce coffee shop épuré (murs de béton, carrelage blanc) règne une ambiance à la coule. Pour l'heure, je me contenterais avec gourmandise de leur service take away, en commandant leur délicieux torikatsu : pain de mie maison à tomber, poulet pané aux graines de sésame noir, carotte, chou rouge et sauce Bull-Dog. Parfait.
Sando Club, 1-3 Passage Thiéré, 75011 Paris

#5 Chez Les Marcheurs de planète pour Tess Annest, rédactrice

Je vais très souvent dans ce "Resto-Zinc" avec ma bande d'ami.e.s. D'abord pour la carte de vins, ensuite pour la cuisine et surtout pour l'ambiance. Mais pour ça... Il va falloir attendre encore un peu. Qu'importe, je me languis de pouvoir déguster les plats de Jules, le cuisiner, directement depuis mon salon !
Les Marcheurs de planète, 73 rue de la Roquette, 75011 Paris

#6 Chez Ducasse pour Anthony De Pasquale, rédacteur

 C'est le chocolat Alain Ducasse qui me réconforte pendant cette période de confinement. Ce 1er mai, en vue de la fête des Mères, Alain Ducasse a dévoilé "la Fleur de Mai" : une création chocolatée au praliné ou à la pistache en collaboration avec le chef pâtissier Cédric Grolet. On peut passer récupérer sa commande dans la boutique Ducasse Paris ou chez Cédric Grolet Opéra. Pour la première fois, il est aussi possible de se faire livrer du Cédric Grolet dans toute la France.
Cédric Grolet Opéra, 35 avenue de l'Opéra, 75002 Paris

 


 

 

 

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires