Running : les conseils de l’athlète française Liv Westphal pour récupérer après une course Running : les conseils de l’athlète française Liv Westphal pour récupérer après une course

News

Running : les conseils de l’athlète française Liv Westphal pour récupérer après une course

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 5 Septembre 2019

Pour le lancement de Joyride, la nouvelle basket de Nike, rendez-vous est donné au Barn, à une petite heure de Paris. L’occasion de rencontrer Liv Westphal, triple championne de France du 5 000m, qui nous a livré ses conseils pour bien récupérer après une course.

Avec ses milliers de petites billes placées sous le pied, la basket Joyride de Nike permet de rebondir à chaque foulée. Parfait pour une petit run de récupération, ce nouveau modèle innovant intriguait particulièrement avant son lancement. Après la sortie de la React, de la Pegasus ou encore de Zoom, la marque dédie cette paire à ceux qui ne cherchent pas la performance à tout prix, mais plutôt les coureurs qui partent faire quelques kilomètres pour le plaisir.

Pour savoir de quoi il en retourne, la marque de sport a donné rendez-vous à la presse (dont Glamour) et aux influenceurs européens, à Paris et au Barn hôtel, situé à une petite heure de la capitale en voiture. Le but, battre la campagne - Joyride aux pieds - afin de constater de son maintien et de sa légèreté, pour ensuite en apprendre davantage sur la récupération après une course. Présente pour partager ce moment sportif et convivial, Liv Westphal - la triple championne de France du 5 000 m -  en a profité pour distiller ses conseils pour se remettre tout en douceur après une compétition.

#1 prendre le temps
"Pour récupérer après une course de 5 000m, il faudrait entre 4 et 5 jours, tandis qu’il faudrait au moins une grosse semaine pour se remettre d’une course de 10 000m. Mieux vaut attendre avant refaire de l’intensité"

#2 miser sur le sommeil
"Il faut bien dormir, d’un sommeil réparateur. C’est-à-dire qu’il ne faut pas seulement dormir en quantité mais sombrer dans un sommeil de qualité."

#3 suivre un traitement chez le physio
"Sur route et le béton, l'impact est assez élevé sur les mollets. Donc c’est bien de pouvoir consulter un professionnel de la physiothérapie quand on peut se le permettre."

#4 voir l’alimentation comme un carburant
"Il faut aussi savoir se procurer un peu de plaisir. La course est tellement difficile qu’on ne peut pas avoir une alimentation trop stricte. Mieux vaut ne pas supprimer certains aliments pour que ce soit soutenable psychologiquement, mais tout en misant sur la protéine pour régénérer le muscle et le réparer."

#5 faire une pause avant la course
"Surtout pour un 10k, il faut savoir" faire du jus" avant la course. Il faut commencer à augmenter les apports de glucides plus en amont, soit 3 à 4 jours avant, alors que pour le 5k, on peut débuter la vieille. Et mieux vaut raccourcir au minimum les entraînements pour performer encore plus le jour-j."

#6 courir juste après l’effort
"Après une course, je conseille de courir entre 20 et 1h à un rythme très confortable sans se soucier des kilomètres. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais il faudrait toujours faire un footing de récupération de 5 à 15 minutes, à peine la ligne d’arrivée franchie, histoire de faire bouger les jambes."

#7 voyager bien équipé
"Quand il ne fait pas trop chaud, les bas de contention sont un outil de voyage essensiel, même pour un trajet en voiture et surtout en avion à cause de la pression. Ils aident beaucoup à la récupération et facilitent la circulation sanguine des mollets."

Nike Joyride Run Flyknit, 180 €.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires